Accueil  >  Enseignement  >  CHAUSSON François, Paris 1

CHAUSSON François, Paris 1

Histoire politique et culturelle de l’Empire romain

Séminaire de M1 et M2-Doctorat en alternance tous les quinze jours
 
Le mardi de 15h à 17h
Salle Pereisc, INHA
 
À partir du 17 septembre 2013 (M1) et du 24 septembre 2013 (M2-Doctorat)
 
M1 : Empereurs, sénateurs, palais. Sources, méthodes et approches
Cet enseignement est conçu comme une initiation à diverses questions posées par la prosopographie séntaoriale et la topographie de la Ville de Rome à l’époque impériale et ce qu’elles permettent d’entrevoir du mode de fonctionnement des pratiques sociales et politiques.
A travers la documentation littéraire, épigraphique et archéologique, on brossera un tableau des modes de vie des empereurs et des sénateurs, en tenant compte des enjeux politiques, sociaux et culturels attachés à une vie de cour où l’on précisera le role joué par les femmes de l’ordre sénatorial. Les résidences impériales, comme écrin du pouvoir, à Rome, en Italie ou dans les provinces, fourniront un cadre à diverses enquêtes. L’histoire institutionnelle et provinciale des élites viendra compléter ce tableau qui s’étendra du Haut-Empire au Bas-Empire. D’autres espaces publics et politiques de l’Vrbs seront également traités, comme le Champ de Mars. Plusieurs thèmes seront ainsi abordés, ce qui fournira l’occasion de mises au point sur des débats historiographiques ou sur des travaux en cours, tout en permettant de présenter les sources et la bibliographie propres à l’époque impériale.
 
M2 – Doctorat : Histoire politique et culturelle de l’Empire romain
L’histoire politique de l’Empire romain sera abordée par le sommet, c’est-à-dire l’empereur et les proches parents et alliés avec lesquels il partage les formes les plus éminentes de pouvoir. On étudiera les réseaux par lesquels le pouvoir se conquiert, se garde, se répartit. Le programme se déployera selon deux axes thématiques principaux :
1 – Écrire la vie d’un empereur
Des approches biographiques de divers empereurs (en particulier Auguste, Didius Julianus et Héliogabale) ainsi que la publication de Vies de l’Histoire Auguste seront l’occasion d’explorer la technique biographique appliquée à un empereur romain, aussi bien à travers des Vies impériales latines ou grecques que par le biais de l’historiographie moderne. On s’attachera à poser les jalons méthodologiques de ce que doit être, de nos jours, la rédaction d’une vie d’empereur, tout en tenant compte du prisme historiographique et de ses déformations, chez les Anciens comme chez les Modernes.
2 – Épigraphie et prosopographie : questions diverses
Des questions d’actualité épigraphique et de prosopographie seront présentées en fonction de divers travaux en cours, principalement autour des sénateurs d’époque antonine ou sévérienne, mais avec quelques incursions vers le principat d’Auguste et vers l’Antiquité tardive. La relecture d’inscriptions problématiques servira de point d’appui au renouvellement de monographies familiales et à une approche du milieu de la haute aristocratie sénatoriale. On abordera également des questions d’historiographie antique (historiens latins et grecs des Ier-Ve siècles). Une attention plus particulière sera donnée à plusieurs aspects des règnes d’Auguste et de Néron (histoire sociale, relations entre le Prince et le Sénat). Enfin, des projets de corpus prosopographique feront l’objet de mises au point sur diverses femmes de l’ordre senatorial.

. Mentions légales   | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo Paris I Logo Paris VII