Accueil  >  Recherche  >  Identités, pratiques et représentations  >  Histoire et anthropologie du corps et du vêtement dans les mondes (...)

Histoire et anthropologie du corps et du vêtement dans les mondes anciens

> Participants

Responsables

Florence Gherchanoc (Paris 7/IUF)
Valérie Huet (UBO, CRBC)
Stéphanie Wyler (Paris 7)

Membres d’ANHIMA

Jean-Noël Allard (doctorant), Eduarda Barra (post-doctorante), Jean-Baptiste Bonnard (Caen), Louise Bruit (Paris 7), Marcello Carastro (EHESS), Gaëlle Deschodt (doctorante), Annie Dubourdieu (Paris Sorbonne), Sylvia Estienne (ENS, ULM), Françoise Frontisi-Ducroux (Collège de France), Stella Georgoudi (EPHE), Florence Gherchanoc (Paris 7 /IUF), Christian Jacob (EHESS), Anthony Holstein (Paris 1), Nikolina Kei (post-doctorante), François Lissarrague (EHESS), Meriem Sebaï (Paris 1), Violaine Sebillotte Cuchet (Paris 1), Emmanuelle Valette (Paris 7), Marie-Christine Villanueva-Puig (CNRS), Stéphanie Wyler (Paris 7)

Membres associés

Vincent Azoulay (Paris-Est Marne-la-Vallée), Catherine Baroin (Rouen), Adeline Grand-Clément (Toulouse 2 Le Mirail), Valérie Huet (UBO, CRBC), Barbara Kowalzig (New York), Pierre Letessier (Paris 3), Gabriella Pironti (Naples, Federico II), Anastasia Serghidou (Crète)

Membres extérieurs

Carmen Alfaro (Valencia), Milette Gaifman (Yale), Michel Humm (Strasbourg)
Pauline Huon (UBO, doctorante), Natacha Lubtchansky (F. Rabelais, Tours), Silvia Milanési (Paris Est-Créteil), Emmanuelle Rosso (Paris Sorbonne), Emma Stafford (Leeds, Classics faculty), Noémie Villacèque (Reims), Beate Wagner-Hasel (Hanovre)

> Présentation

Depuis une quarantaine d’années, en Occident, l’intérêt porté au corps est croissant. La recherche historique en témoigne à sa façon. En histoire ancienne, cela remonte aux années 90. Depuis, les travaux sur le corps mais aussi sur le vêtement ont montré l’intérêt de telles problématiques, à la fois pour renouveler les méthodes en interrogeant des sociétés sous un éclairage nouveau et pour modifier le regard porté sur ces sociétés et leur compréhension.
Dans cette direction, les analyses ont renouvelé une approche qui était, depuis au moins le XIXe siècle, plus « esthétique » et traditionnelle. Elles ont réservé une place plus importante aux valeurs symboliques du vêtement, et non plus simplement aux pièces du costume et leur matérialité pour reconstituer des realia. Et associer ainsi, corps et vêtement a enrichi considérablement le questionnement.
 
❋ Le thème 1 de recherche “Corps, gestes et vêtements dans les mondes anciens : une lecture historique et anthropologique” (responsable F. Gherchanoc et V. Huet) s’inscrit dans cette logique. À partir de textes littéraires et épigraphiques et d’images figurées sur des vases et des reliefs, nous proposons de poursuivre le programme engagé en association avec l’Université de Bretagne occidentale (responsable : Valérie Huet) au quadriennal précédent et ce jusqu’en 2018. Nous continuerons à décrypter des marques identitaires, des signes d’altérité, des normes et transgressions vestimentaires, en axant nos analyses sur les gestes associés au costume et à la nudité et sur les performances corporelles qui en découlent, pour caractériser une personnalité ou encore un mode d’action (des gestes) commun(s) propre(s) à une société donnée dans des contextes définis (à la fois des attitudes attendues et reconnues par tous mais aussi des stratégies de distinction particulières).
Nous fonctionnerons sous forme de journées d’études (une à deux par an). Le programme sera conclu par un colloque international organisé en 2018.
 
❋ Le thème 2 de recherche “Corps en morceaux dans les mondes anciens” (responsable F. Gherchanoc et S. Wyler) se donne comme objectif d’analyser des parties du corps (yeux, bouche, seins, ventre, phallus, fesses, genoux, épaules, bras, mains, pieds, cheveux, poils, etc.) en nous demandant comment les Anciens se les représentaient, comment ils ont construits un ou des corps (masculins, féminins, de citoyens, de barbares, de jeunes, de vieux). Les différentes parties du corps sont en effet le siège de différents fluides, différentes émotions, caractères (puissance et faiblesse) d’un individu, fonction de son genre, de son âge, de son origine, etc., que nous souhaitons étudier sous un angle historique et anthropologique. Ce faisant, l’autre aspect du programme sera de déterminer quelles sont en conséquence les soins, les parures, décorations et ornementations associées aux différentes parties du corps. La question posée dès lors est celle de la mise en ordre ou présentation de soi comme langage. Suivant une approche comparable, nous nous intéresserons aussi aux inversions des parties sexuées (hermaphrodites, hommes qui engendrent par la cuisse ou la tête, femmes à barbe, etc.) et aux détournements anatomiques. L’objectif est de mieux comprendre le rapport au(x) corps qu’avaient les Anciens, en Grèce et à Rome, qui les montrent ou les cachent, les construisent et les déconstruisent et élaborent des théories sur eux dans ses diverses composantes.
 
Les deux thématiques déclinées par ce programme de recherches nous permettront de prolonger et de compléter la réflexion menée, depuis 2004, en particulier à l’Université Paris Diderot-Paris 7, sous l’angle des vêtements et du corps, sur les identités dans les mondes anciens. Les perspectives sont à la fois de poursuivre et de susciter de nouveaux questionnements, de motiver de jeunes chercheurs, de démontrer la pertinence et la fécondité de la démarche comparative. De plus, à l’intérieur de notre équipe, des ponts sont possibles avec d’autres programmes et axes de recherche (« Genre et politique », « Famille et parenté », « Dynamiques religieuses »), et des actions communes pourront être envisagées ponctuellement.
Le programme fonctionnera sous forme d’ateliers dans les séminaires d’histoire ancienne de l’université Paris 7, ainsi que de deux journées de recherche par an pour chacun des deux thèmes et d’un colloque final qui pourra les mettre en dialogue. Chaque rencontre sera publiée, pour partie sous forme électronique, pour partie sous forme papier (périodiques et monographie).

> Publications produites

– F. Gherchanoc, « Les atours féminins des hommes : quelques représentations du masculin-féminin dans le monde grec antique. Entre initiation, ruse, séduction et grotesque, surpuissance et déchéance », RH, CCCV/4, 2003, p. 739-791.
– J.-B. Bonnard, « Il paraît en effet que les fils ressemblent aux pères », dans F. Prost, J. Wilgaux (éd.), Penser et représenter le corps dans l’Antiquité, Rennes, 2006, p. 307-318.
– F. Gherchanoc, « Le(s) voile(s) de mariage. Le cas particulier des anakaluptêria », Mètis N.S.4, 2006, p. 239-267.
– V. Huet, « Des gestes du banquet rituel à Rome ou plutôt quid du geste de poser sa main sur la tête », dans L. Bodiou, D. Frère, V. Mehl (éd.), L’expression des corps. Gestes, Attitudes, Regards dans l’iconographie antique, Rennes, 2006, p. 253-265.
– V. Huet, « À table. Des images romaines de “banquet” ou des gestes à suivre », Cahiers du centre de recherches historiques, n° 37, avril 2006, p. 45-66.
– F. Gherchanoc, V. Huet, « S’habiller et se déshabiller en Grèce et à Rome. Pratiques politiques et culturelles du vêtement. Essai historiographique », RH, CCCIX/1, 2007, p. 3-30.
– C. Goblot-Cahen, « Le héraut, entre l’éphèbe et le satyre », RH, CCCIX/2, 2007, p. 259-283.
– C. Baroin, E. Valette-Cagnac, « Quand les Romains s’habillaient à la grecque ou les divers usages du pallium », RH, CCCIX/3, 2007, p. 517-551.
– F. Gherchanoc, V. Huet, (éd.), S’habiller, se déshabiller dans les mondes anciens, dossier dans Mètis N.S. 6, 2008, 157 p.
– F. Gherchanoc, « Nudités athlétiques et identités en Grèce ancienne », dans F. Gherchanoc, V. Huet (éd.), S’habiller, se déshabiller dans les mondes anciens, Mètis N.S. 6, 2008, p. 75-101.
– V. Huet, « Jeux de vêtements chez Suétone dans les Vies des Julio-Claudiens », dans F. Gherchanoc, V. Huet (éd.), S’habiller, se déshabiller dans les mondes anciens, Mètis N.S. 6, 2008, p. 127-158.
– S. Wyler, « Fin de banquet. Processus d’actualisation mythique dans l’imaginaire de la fête augustéenne : autour de l’Élégie I, 3 de Properce », dans D. Auger, Ch. Delattre (éd.), Mythe et fiction, Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest, 2010, p. 327-347.
– L. Bodiou, F. Gherchanoc, V. Huet et V. Mehl (éd.), Parures et artifices : le corps exposé, Paris, 2011 à paraître chez L’Harmattan (collection « Histoire, Textes et Sociétés »)
– F. Gherchanoc, « Maquillage et identité : du visage au masque, de la décence à l’outrage, de la parure à l’artifice », dans L. Bodiou, F. Gherchanoc, V. Huet, V. Mehl (éd.), Parures et artifices : le corps exposé dans l’Antiquité, L’Harmattan, Paris, 2011, p. 23-44.
– S. Wyler, « Le phallus sous le péplos : vêtements et travestissements dionysiaques sur les images romaines », dans L. Bodiou, F. Gherchanoc, V. Huet, V. Mehl (éd.), Parure et artifice : le corps exposé, Paris, L’Harmattan, 2011, p. 171-187.
– S. Wyler, « Des ragoûts d’enfants dans les orgies dionysiaques ? La recette d’une légende », dans S. Dubel, A. Montendon (éd.), Meurtres, sacrifices et ragoûts d’enfants, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise-Pascal, 2011, p. 363-381.
– F. Gherchanoc, « La beauté dévoilée de Phryné. De l’art d’exhiber ses seins », Mètis N.S.10, 2012, p. 201-225.
– F. Gherchanoc, V. Huet, (éd.), Vêtements antiques. S’habiller, se déshabiller dans les mondes anciens, Errance, Arles, 2012, 282 p.
– F. Gherchanoc, « Beauté, ordre et désordre vestimentaires féminins en Grèce ancienne », dans Clio. Histoire, femmes et sociétés, « Costumes », n° 36, 2012, p. 19-42.
– F. Gherchanoc, « Euandrie, concours de beauté virile et masculinité en Grèce ancienne », dans A.-M. Sohn (dir.), Une histoire sans les hommes est-elle possible ? Genres et masculinités, ENS Éditions, Lyon, 2013, p. 203-216.
– V. Huet et F. Gherchanoc (éd.), De la théâtralité du corps aux corps des dieux dans l’Antiquité, Éditions du CRBC, Brest, 2014.
– F. Gherchanoc, « Le jugement de Pâris et les jeux de vêtement dans la céramique attique aux VIe et Ve siècles avant notre ère », dans V. Huet et F. Gherchanoc (éd.), De la théâtralité du corps aux corps des dieux dans l’Antiquité, Éditions du CRBC, Brest, 2014, p. 125-141.
– S. Wyler, « Satyres à poil : les costumes de satyres dans les images grecques et romaines », dans F. Gherchanoc, V. Huet (éd.), De la théâtralité du corps au corps des dieux dans l’Antiquité, Éditions du CRBC, Brest, 2014, p. 75-88.
– F. Gherchanoc, « Jeux de voile ou comment énoncer la beauté des femmes dans l’Antiquité grecque », dans Y. Foehr-Janssens, S. Naef, A. Schlaepfler (éd.), Voile, corps féminin et pudeur, entre Islam et Occident. Approches historiques et anthropologiques, Éditions Labor et Fides, Genève, 2015, p. 103-121.
– F. Gherchanoc (dir.), L’histoire du corps : bilan historiographique, Dialogues d’histoire ancienne, supplément 14, Besançon, 2015 (Actes de la journée de printemps de la SOPHAU, 25 mai 2013). → en savoir plus
– F. Gherchanoc et V. Huet, « Le corps et ses parures dans l’Antiquité grecque et romaine : bilan historiographique », dans F. Gherchanoc (dir.), L’histoire du corps dans l’Antiquité : bilan historiographique. Journée de printemps de la SOPHAU du 25 mai 2013, Dialogues d’histoire ancienne, supplément 14, 2015, p. 127-149.
– F. Gherchanoc, Concours de beauté et beautés du corps en Grèce ancienne. Discours et pratiques, Éditions Ausonius, Bordeaux, 2015, à paraître.
– V. Huet, Les gestes du banquet à Rome sur les reliefs funéraires italiens, mémoire d’habilitation, EPHE Section des sciences religieuses, Paris, à paraître.

> Projets en cours

→ Journées d’étude :

« Corps en morceaux ». 2 : « Les corps (re)composés dans l’Antiquité »
Le 21 novembre 2015, salle Vasari, INHA
Cette deuxième journée d’étude fait suite à celle du 6 décembre 2014 sur les « Démembrements corporels dans les mondes anciens : mythes et pratiques ».
Après avoir étudié les enjeux liés à la mise en pièces des corps, il est apparu nécessaire et complémentaire d’envisager l’unité et la cohésion corporelle à l’aune des compositions et/ou des recompositions dont ils font l’objet, aussi bien dans les conceptions scientifiques (biologiques et médicales ; mathématiques), philosophiques, historiques, … que dans les solutions et résolutions artistiques. De quelles parties le corps est-il composé ? Comment concevoir un tout corporel ou un corps entier ? Est-il unité ou bien la somme de ses parties ? Existe-t-il des « défauts de fabrication » qui les intervertissent ou en éliminent certaines ? Jusqu’où peut aller l’hybridation par adjonction de parties non pertinentes ? Quelles sont les conséquences de ces assemblages dans le jugement sur la beauté ou la laideur des corps, produits de la nature ou de compositions artistiques ? Ces questionnements seront posés à des spécialistes des textes et des images des mondes grecs et romains.

Intervenants :

E. Rosso, V. Huet, C. Baroin, F. Gherchanoc, F. Bourbon, B. Cuny Le Callet, F. Lissarrague

« Les Métiers du corps de l’Antiquité à nos jours 2 »
En mars 2016 à l’Université Paris Diderot (Olympe de Gouges) avec C. Lanoë (Univ. Tours).

Programme (en cours d’élaboration) :

・S. Wyler, « La danse des satyres : de l’entraînement des acteurs à leur transposition mythique dans la Rome antique »
・L. Acone, « Le métier de danseur au XVe siècle. »
・A. Migayrou, « Soumettre son corps au plaisir de l’autre : l’importance de la représentation du corps pour la compréhension de l’infamie des professionnels des spectacles à Rome »
・A. Quattrocchio, « Comunicare con il corpo : Teofrasto di Ereso e la performance del retore, dell’attore, del musico e dell’insegnante »
・E. Romanet, « Nourrir avec son corps : le métier de nourrice en France au XIXe siècle »
・L. Flety, « L’effort corporel, condition d’une prospérité légitime. Pratiques du corps et conception du travail chez les artisans de La Paz (Bolivie) »
・L. Renaud, « Le corps du hardeur dans la pornographie mainstream : entre technique du corps et fabrication technique »
・A. Babarou, « Les prostituées du quartier Joli Soir (Baladji I) au Cameroun »

→ Publications :

– J.-B. Bonnard, F. Gherchanoc, V. Huet (éd.), Corps, gestes et vêtements : les manifestations du politique à paraître en 2016 (Actes du supplément des colloques de l’Université de Caen, 3 et 4 octobre 2013).
– F. Gherchanoc et V. Huet (éd.), Performances corporelles et vestimentaires en Grèce et à Rome : le rituel en question, à paraître en 2016.

> Manifestations scientifiques réalisées

Vendredi 20 et samedi 21 mars 2015 :
Les Métiers du corps de l’Antiquité à nos jours 1, Idex métiers. Paris 3-Paris 7-USPC, avec C. Lanoë (Univ. de Tours) ⟶ programme

Samedi 6 décembre 2014 :
Journée d’études : « Corps en morceaux ». 1 : Démembrements corporels dans les mondes anciens : mythes et pratiques ⟶ programme

Du 25 au 28 juin 2014 :
Performances corporelles et vestimentaires en Grèce et à Rome : le rituel en question à la Celtic Conference in Classics, Université d’Édimbourg (F. Gherchanoc et V. Huet) ⟶ programme

Jeudi 3 et vendredi 4 octobre 2013 :

4e colloque à l’Université de Caen Basse Normandie : « Corps, gestes et vêtements : les manifestations du politique programme » ⟶ programme

Jeudi 21 et vendredi 22 juin 2012 :

3e rencontre à Brest : « Corps, gestes et vêtement des divinités dans l’Antiquité grecque, romaine et gallo-romaine : une lecture historique et anthropologique » ⟶ programme

Samedi 19 novembre 2011 :

2nde journée d’étude à l’INHA, Paris : « Théâtre et théâtralité du corps dans l’Antiquité grecque et romaine » ⟶ programme

Vendredi 20 mai 2011 :

1ère Journée d’études à Rethymnon, Université de Crête, « Vêtements, gestes, postures et rituel dans l’Antiquité gréco-romaine : un langage voilé » ⟶ programme

. Mentions légales   | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo Paris I Logo Paris VII