Accueil  >  Recherche  >  Corpus et constitution des savoirs  >  LEPOR

LEPOR

LEges POpuli Romani - Les lois des Romains

> Participants

Responsables

Jean-Louis Ferrary (EPHE IVe section)
Philippe Moreau (Université de Paris Est Créteil, émérite)
Yann Rivière (EHESS)

Membres ANHIMA

Clara Berrendonner, Julien Dubouloz, Jean-Louis Ferrary, Philippe Moreau, Sylvie Pittia, Yann Rivière, John Scheid

Participants extérieurs

Tim Cornell (Manchester), Michael Crawford (University College London), Marianne Coudry (Mulhouse), Michel Humbert (Paris Panthéon Assas), Michel Humm (Strasbourg), Dario Mantovani (Pavie), Luigi Pellecchi (Pavie)

> Présentation

Le programme LEPOR (LEges POpuli Romani) est un projet international ayant pour objet la constitution et la maintenance d’une base de données, consistant en notices consacrées chacune à une loi comitiale du peuple romain (lex rogata, plebis scitum, ou rogatio dès lors qu’il y a eu au moins affichage d’un projet de loi ou pl. sc.), base accessible par Internet et mise gratuitement à la disposition du public savant.
Chaque notice comportera plusieurs champs successifs :
・ « Nom de la loi »,
・ « Date »,
・ « Rogator » (donnant nom ou noms du rogator ou des rogatores),
・ « Thèmes » (indiquant le domaine ou les domaines de la législation au[x]quel[s] appartient la loi : concessions de citoyenneté, lois agraires, etc.),
・ « Sources » (présentant la liste complète des références des sources antiques mentionnant expressément la loi ou s’y rapportant de manière non explicite mais certaine),
・ « Bibliographie » (sélective, pouvant prendre remonter jusqu’aux travaux des humanistes et ne privilégiant pas systématiquement les publications les plus récentes),
・ « Commentaire » (exposant le contenu normatif de la loi, la signification de son adoption dans son contexte politique, et son devenir (mesures complémentaires, abrogation totale ou partielle).
・ Les noms de l’auteur ou des auteurs de la notice, du ou des collaborateurs ayant effectué sa saisie, la date de saisie initiale et celles des révisions et la manière codifiée de faire référence à cette notice dans une publication.

Dans le cas des notices longues, un plan préalable du Commentaire de la notice ainsi que la numérotation des paragraphes en facilitera la consultation. Les notices seront majoritairement rédigées en français, mais certaines le seront en anglais ou en italien.

Les sources antiques latines et grecques concernant chaque loi, qu’elles soient littéraires, juridiques, papyrologiques, épigraphiques ou numismatiques, qu’elles soient mentionnées dans le champ « Sources » ou dans le corps du « Commentaire », seront intégralement accessibles aux lecteurs grâce à des liens hypertextes permettant d’en afficher le texte d’un simple clic.
 
Les utilisateurs de la base pourront accéder aux informations par plusieurs types de recherche : par chaîne de caractères dans tous les champs, par date de la loi (date précise, fourchette chronologique, antériorité ou postériorité par rapport à une date), par le nom du rogator, par le thème de la loi, par la référence d’une source antique.
 
L’utilisation de la base sera facilitée par une page de « Conseils de recherche » et diverses pages présentant des listes (« Thèmes des lois » ; « Abréviations » : références des éditions de sources antiques, abréviations conventionnelles des noms d’auteurs et d’œuvres antiques, des corpus, des noms d’auteurs et d’ouvrages modernes les plus fréquemment cités, de certains titres de périodiques).

Chaque notice, outre sa lecture à l’écran, pourra être imprimée, avec ou sans le texte des sources antiques.

L’hébergement et la maintenance de la base sont assurés par le Centre de ressources numériques TELMA (maintenance technique, sous la direction de Cyril Masset) et le TGE Adonis (hébergement du serveur).

> Publications

Le projet LEPOR a provoqué la publication d’un nombre significatif de volumes et d’articles par chacun des collaborateurs. On citera seulement le plus récent : J. L. Ferrary (dir.), Leges publicae . La legge nell’esperienza giuridica romana, Pavie, IUSS Press, 2012, 805 pages.

> Projets en cours et futurs

Les prochaines réunions concerneront :
・ la mise au net (déjà entreprise), pour introduction dans la base, des notices rédigées par Yan Thomas (†) : lois Aebutia, Furia de testamentis, Iulia de iudiciis priuatis, [P]Laetoria, Voconia ;
・ l’examen collectif, aux fins de validation scientifique, de nouvelles notices à intégrer dans la base.

> Perspectives

L’achèvement de la structure de la base, en particulier de ses procédures d’interrogation, et l’avancement de l’insertion et de la correction formelle des notices (environ 180 notices insérées ont été revues et corrigées durant l’été 2014), grâce à la collaboration de Jeremy Bernardi, doctorant de l’UMR, permet d’envisager avant la fin de l’année civile l’ouverture officielle de la base au public.

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo Paris I Logo Paris VII