Accueil  >  Recherche  >  Corpus et constitution des savoirs  >  Epigraphica Romana

Epigraphica Romana

L’épigraphie grecque et latine d’époque romaine : corpus et bibliographies

Responsable

Nicolas Tran

Présentation

Ce programme vise à fédérer les compétences très larges en matière épigraphique des membres d’ANHIMA et de ses nombreux associés, autour du champ de l’épigraphie romaine, pour reprendre l’heureuse formulation du titre du manuel de J.-M. Lassère.
La réalisation de certains projets sur des périodes très longues (de la République à l’Antiquité tardive), parfois à l’échelle de l’empire, repose sur la collaboration d’épigraphistes par ailleurs spécialistes de domaines variés (administration de l’empire ou des cités, onomastique, prosopographie, armée, histoire sociale, etc.). Dans une perspective résolument pluridisciplinaire, en évitant les cloisonnements géographiques ou chronologiques, le programme Epigraphica Romana vise à fournir à la communauté scientifique certains des instruments de travail qui lui font encore défaut, notamment grâce aux moyens humains permanents d’ANHIMA, à commencer par ceux du Pôle épigraphique de Villejuif, qui dispose d’une bibliothèque spécialisée très riche, dont le catalogue sera bientôt accessible par le Sudoc.
Outre des projets thématiques, la mise en ligne d’un certain nombre de ressources électroniques complétant les bases de données existantes est l’une des priorités du programme ; ces dernières constitueront le fonds documentaire de publications multisupport. Il s’agira d’instruments bibliographiques (voir infra), d’outils de référence annuels sur les publications épigraphiques internationales, de révisions de corpus locaux…

Projets en cours

Ressources électroniques sur les revues intéressant l’épigraphie romaine
Cet inventaire recense les périodiques vivants ayant déjà publié ou étudié des inscriptions grecques ou latines intéressant l’histoire romaine, et donc susceptibles d’en publier ou d’en étudier à nouveau.
Y sont distingués les sites institutionnels (pages des universités et des instituts de recherche, ou pages des éditeurs), les liens vers les sommaires ou les index (avec indication des années disponibles) et enfin les archives proprement dites. Dans ce dernier cas, on a indiqué les années disponibles sur les différentes plateformes ; si les numéros récents sont disponibles jusqu’au dernier, la première année disponible est simplement suivie d’un tiret (ainsi 1999- signifie que toutes les années depuis 1999 sont accessibles).
Ne sont pas indiquées, pour l’instant, les archives contenant exclusivement des numéros anciens (Gallica, Archive.org, Europeana, etc.). Dans le cas des archives intégrant les numéros récents, on a distingué les accès libres (Persée, Revues.org, Dialnet, Interclassica, etc.) des archives payantes (PAO, JSTOR, Cairn, etc.) ; dans ce dernier cas, on n’a mis de lien vers le site que si celui-ci permettait à chacun d’acheter, en tant que particulier, tel ou tel article. Pour les autres plateformes payantes, le lien n’est pas mis. La plupart donnent toutefois accès à des sommaires qui ne sont pas signalés ici.

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII