Accueil  >  Actualités  >  Conférence d’Anne-Françoise Jaccottet (Univ. Genève)

Conférence d’Anne-Françoise Jaccottet (Univ. Genève)

Séminaire "Religions de Rome et du monde romain"

Dans le cadre du séminaire de Nicole Belayche (EPHE),
Anne-Françoise Jaccottet (Université de Genève) présentera une communication sur :
 
“Peut-on parler d’une architecture des mystères ? L’innocence du regard comme présupposé méthodologique”
 
Mercredi 27 janvier 2016 de 16h à 18h
Salle Benjamin, INHA
 
Dans les études d’architecture religieuse, la question du rapport entre « forme » et « fontion » est fondamentale : l’architecture antique est-elle, peut-elle être fonctionnelle, dans le sens où une forme induit une fonction, et réciproquement une fonction provoque une forme architecturale ?
Dans le cadre des cultes dits à mystères la question devient centrale pour l’interprétation des structures et la lecture spatiale de rites souvent évanescents. Quelles sont les structures nécessaires, obligatoires, optionnelles pour la tenue de rites mystériques ? Lorsque la convergence de séries documentaires distinctes permet l’identification fonctionnelle d’un lieu rituel mystérique construit, à quelles contingences répond la structure édifiée ? À l’aspect véritablement rituel ? Et, si oui, à quelle phase du rituel ? Répond-elle à la simple mais nécessaire gestion pratique des « foules » ? Ou s’inscrit-elle encore dans une dynamique d’auto-représentation du sanctuaire ? Peut-on tisser une filiation ou parenté formelle entre les différents lieux rituels mystériques ? En un mot peut-on parler d’une architecture des mystères et cerner les rites mystériques à partir de leur cadre formel et architectural ?
En suivant quelques cas (Samothrace, Éleusis, sanctuaires associatifs), cette chaîne de questions sera abordée de manière concrète et archéologique, tout en interrogeant les mécanismes interprétatifs de la recherche moderne. Il s’agira en fin de compte de regarder les sanctuaires mystériques en oubliant tout ce que l’on sait ou croit savoir sur les rites mystériques pour retrouver l’innocence du regard, formel avant d’être fonctionnel et interprétatif.

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo Paris I Logo Paris VII