Accueil  >  Membres  >  Postes d’accueil  >  BERNARD Marie-Amélie

BERNARD Marie-Amélie


Docteur en archéologie
Post-Doctorante du LabEx Hastec, rattachée au laboratoire ANHIMA
 
Mél. : marieameliebernard[at]yahoo.fr
 
Sujet de recherche post-doctorale :

"Le vase grec en Europe entre 1830 et 1850. Savants, marchands, restaurateurs et collectionneurs : un monde connecté"
 
Marie-Amélie Bernard a soutenu en mai 2016 une thèse intitulée "Francesco Depoletti en son temps. Enquête sur l’archéologie, la collection et la restauration des vases grecs à Rome entre 1820 et 1850", dirigée par Brigitte Bourgeois (École du Louvre - C2RMF) et Alain Schnapp (Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne). Chargée d’études et de recherche à l’INHA, puis boursière à l’université Heinrich Heine (Düsseldorf), elle mène un travail centré sur l’histoire de l’archéologie, de la restauration et des collections des vases grecs. Ses recherches, basées sur le travail en archives et l’examen direct des œuvres, l’ont conduite à Rome et Naples (Bourses de l’Ecole Française de Rome), Oxford (Bourse de la Maison française) ainsi qu’à Berlin (Altes Museum). Elle conjugue cette approche avec une pratique de l’archéologie de terrain en France et en Italie. Elle a enseigné dans les universités de Nantes et de Rouen et à l’Institut Catholique de Paris. Elle a écrit plusieurs articles dans Technè, Studiolo, les Cahiers de l’Ecole du Louvre, la Revue des Etudes Grecques (en collaboration avec C. Colonna), ainsi que dans les ouvrages L’Europe du vase antique (B. Bourgeois et M. Denoyelle dir., 2013), The Canino Connexion (R. Halbertsma dir., sous presse), Arrêt sur images. Mélanges offerts à François Lissarrague (N. Hosoi, E. Lehoux, V. Zachari dir., à paraître en 2017) Picturing the Greek Vase : Classical Reception between Art and Science (C. Meyer et A. Petsalis-Diomidis dir., à paraître en 2018). Au sein du LabEx Hastec et du laboratoire ANHIMA, elle conduit actuellement un projet de recherche post-doctoral sur le milieu savant constitué autour de l’Institut de Correspondance Archéologique à Rome dans les années 1830-1850 et tourné autour du vase grec (étude, restauration, commerce et collection). François Lissarrague (EHESS) en est le correspondant scientifique.
 
CV et publications

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII