Accueil  >  Publications  >  Mètis – Anthropologie des mondes grecs anciens  >  N.S.15 - 2017

MÈTIS - Anthropologie des mondes grecs anciens

N.S.15 - 2017
Soigner par les lettres : la bibliothérapie des Anciens

ISBN : 9782713227196
Disponible sur Internet : <https://books.openedition.org/editionsehess/4619>
DOI : 10.4000/books.editionsehess.4619
 
Dossier : Il est bien connu que les textes et leur méditation sont une thérapie pour l’âme. Dans l’Antiquité, les médecins grecs et romains ont même considéré la lecture, la déclamation ou la création poétique comme des remèdes pour soigner les maladies du corps. Ce dossier de Mètis explore l’aspect paradoxal de ces conceptions anciennes qui lient la santé du corps à des activités littéraires et présupposent une physiologie de la lecture et de l’écriture. Il questionne cette forme de « bibliothérapie » cultivée par l’élite dans le monde gréco-romain, à travers les exemples de l’épistolographie (Cicéron), de la rhétorique (Aelius Théon, Aelius Aristide) et de la médecine (Aristote, Antylle, Oribase). Le dossier cartographie ces pratiques et conceptions de l’Antiquité pour nourrir les réflexions contemporaines sur la bibliothérapie, les potentialités perdues du littéraire ou la médecine holistique.
Varia : Éléments de rituels (le chien guérisseur, les oiseaux migrants, le pais amphitalês, la supplication chez Euripide), effets d’intertextualité (Platon, Varron), questions d’historiographie aux lisières de la philosophie et de l’histoire des religions.
 

Dossier : Soigner par les lettres : la bibliothérapie des Anciens

Antoine Pietrobelli
Soigner par les lettres : la bibliothérapie des Anciens

Emmanuelle Valette-Cagnac
« Cura ut valeas ». Les liens entre santé et épistolarité dans la correspondance de Cicéron

Pierre Chiron
Le corps dans la tradition grecque des exercices préparatoires de rhétorique

Georgia Petridou
Poésie pour l’esprit, rhétorique pour le corps. Remèdes littéraires et cautions épistolaires dans les Hieroi logoi d’Aelius Aristide

Antoine Pietrobelli
Déclamer pour soigner son corps. L’anaphonèse chez Antylle et Oribase

Virginie Leroux
Les effets soporifiques de la parole et de la lecture d’Aristote aux médecins médiévaux et humanistes

Antoine Pietrobelli
Annexe. Édition et traduction des chapitres sur l’anaphonèse : Oribase, Collections médicales, VI, 8-10

Varia

Thomas Galoppin
Les petits chiens guérisseurs : le soin par contact ?

Elena Franchi
Migration in Greek Origin Stories and Oracular Tales. The Phocian Ghost Soldiers Revisite

Philippe Lafargue
Le pais amphithalês : l’autre enfant d’Athéna

Fernando Notario
Las delicias de la hegemonía : metáforas sobre el alimento y el poder político en la Atenas clásica

Rocco Marseglia
A proposito del personaggio di Teonoe nell’Elena di Euripide

Graham Cuvelier
L’enquête sur le fragment apulien Kiev 147 a

Létitia Mouze
Hésiode versus Homère : Les Travaux et les Jours, toile de fond des Lois de Platon

Pierre Ellinger
Le sceptre d’Agamemnon à Chéronée : Pausanias et la justice dans l’histoire

Irene Leonardis
Ἄλλος οὗτος ῾Ηρακλῆς : tracce della riflessione sui tria genera theologiae nelle Menippeae di Varrone

Aurélien Gros
Penser sans arrêter le temps. Le concept de fonction psychologique chez Jean-Pierre Vernant

Claude Calame
À propos des pratiques divinatoires et de la « raison des signes » en Grèce classique

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII