Accueil  >  Actualités  >  Conférences de Charles Stocking (Western U. Canada)

Conférences de Charles Stocking (Western U. Canada)

Professeur invité à l’EHESS

Charles STOCKING, Associate Professor au département d’études classiques de Western University (Ontario Canada) et professeur invité à l’EHESS dans le cadre du séminaire « Anthropologie religieuse et histoire culturelle de la Grèce ancienne » de Cléo Carastro (EHESS), donnera une série de conférences :
 
« “Plus fort” : La problématique de la force dans l’Iliade »
Jeudi 3 mai 2018 de 11h à 13h salle Mariette, INHA
Dans le cadre du séminaire de Cléo Carastro
En utilisant des recherches sur l’énonciation dans le travail d’Émile Benveniste et Pierre Bourdieu, cette conférence analyse comment le discours construit des rapports de pouvoir dans l’Iliade, spécifiquement avec le langage de la force physique. On verra que la mention explicite de la force dans la parole fonctionne comme une stratégie d’auto-justification dans toute l’Iliade. Cela signifie qu’il est impossible de déterminer objectivement qui est « plus fort » que qui, il est uniquement possible de le dire.
 
“Une théo-politique de pouvoir dans Homère et Hésiode »
Lundi 14 mai 2018 de 9h à 11h salle Mariette, INHA
Dans cette conférence, on explorera la relation entre la force physique et le pouvoir politique dans Homère et Hésiode. Plus précisément, on verra que l’idée d’une unification de la force et de la politique est déconstruite dans les poèmes à cause d’une économie incarnée, qui est partagée entre les mortels et les immortels et qui rend les rapports de pouvoir toujours instables, même pour Zeus.
 
« Vérité, conflit et contingence dans l’agôn athlétique »
Jeudi 17 mai 2018 de 11h à 13h salle Mariette, INHA
Dans le cadre du séminaire de Cléo Carastro
Dans Mal faire, dire vrai (2014), Michel Foucault a fait une analyse des jeux funéraires de Patrocle dans l’Iliade pour explorer l’histoire des « régimes de vérité ». Dans cette conférence, on reprend l’analyse de Foucault pour considérer plus précisément qu’il est impossible de séparer la force et le discours dans l’Iliade, même dans les concours physiques.
 
« Kratos avant et après la démocratie »
Jeudi 17 mai 2018 de 16h à 18h salle Mariette, INHA
Dans le cadre du séminaire de Gabriella Pironti (EPHE)
On examine comment le discours poétique de la force chez Homère se rapporte aux arguments sur l’histoire de la personne et de la politique. Le langage de la force chez Homère présente un modèle alternatif à l’idée de l’individu, qu’on peut appeler le « dividu ». Après Homère, on peut observer des changements dans le sens de la force, mais ils ne reflètent pas « la naissance » de l’individu ou de la politique. Ils reflètent des changements dans les techniques de communication.
 
En savoir plus

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII