Accueil  >  Recherche  >  Projet 2019-2023  >  Axe 4 : Corpus et constitution des savoirs  >  Recherches philologiques et historiques sur les inscriptions (...)

Recherches philologiques et historiques sur les inscriptions grecques

responsables

Sophie Minon (EPHE-PSL), Denis Rousset (EPHE-PSL)

membres titulaires

Dan Dana (CNRS), Madalina Dana (Paris 1), Laurent Dubois (EPHE-PSL), E. Nieto Izquierdo (CNRS), Ivana Savalli-Lestrade (CNRS, Jean-Yves Strasser (CNRS)

membres associés

Y. Kalliontzis, G. Genevrois, P. Hamon

> Présentation

1. Bulletin épigraphique de la Revue des études grecques
Directeur D. Rousset (EPHE)
Le Bulletin épigraphique est publié dans la Revue des études grecques depuis 1888. Il a pour objet de présenter et de recenser de façon critique les publications relatives aux inscriptions antiques de langue grecque en écriture alphabétique. Le Bulletin est divisé en deux parties : une partie "Rubriques" (Généralités, Écritures, dialectes, langue, Onomastique, Épigrammes, rapports avec la littérature, Institutions, Rapports avec l’archéologie) et une partie géographique, qui couvre tout le monde grec, dans le temps (du VIIIe s. a.C. à l’époque protobyzantine) et dans l’espace (de l’Espagne à l’Afghanistan, et de l’Égypte à la Gaule).
Le Bulletin épigraphique fut publié de 1938 à 1984 par Jeanne Robert et Louis Robert, puis de 1987 à 2006 sous la direction de Philippe Gauthier et de 2007 à 2015 sous la direction de L. Dubois. Depuis 2016 le Bulletin est rédigé sous la direction de D. Rousset par une équipe internationale de 22 philologues et historiens (Suisse, Grèce, Espagne, Italie).
→ Voir la liste complète des collaborateurs
Les membres de l’UMR Anhima rédacteurs du Bulletin sont P. Hamon, S. Minon, I. Savalli-Lestrade,
J.-Y. Strasser, D. Rousset, M. Sève.
Depuis 2017, la livraison imprimée dans la Revue des études grecques comporte les index des mots grecs, la concordance avec les publications antérieures d’inscriptions et les auteurs anciens et l’index des mots français, dus à J.-Y. Strasser, qui a également confectionné des index des auteurs et des publications recensés depuis la livraison 2017, disponibles ici lien.
Cette indexation sera poursuivie dans les années à venir, dans la perspective d’une indexation cumulative complète depuis 1938, de pair avec une mise en ligne du Bulletin lui-même.
Mentionnons en outre une série de volumes :
‑ Le Bulletin épigraphique des années 1987 à 2001, réimprimé en 4 vol., 3, 4, 5, 6, collection Epigraphica, Les Belles Lettres, Paris, 2007 : http://www.lesbelleslettres.com/collections/?collection_id=66
‑L’index des années 1978-1984, par J. Marcillet-Jaubert, A.-M. Vérilhac et Cl. Vial, avec la collaboration de D. Rousset, 7, collection Epigraphica, 2010 : http://www.lesbelleslettres.com/livre/?GCOI=22510100751930.
‑ Les index du Bulletin épigraphique pour les années 1987-2001, sous la direction de M. H. Hatzopoulos, par S. Aneziri, N. Giannakopoulos et alii, 3 vol., Meletèmata 43, 1, 2 et 3), Paris, 2005-2006 : http://www.deboccard.com. Les trois volumes sont également téléchargeables à l’adresse http://helios-eie.ekt.gr/EIE/
 

2. LGPN-Ling Paris/Oxford
Projet ANR 2018-2022 dirigé au titre d’Anhima par S. Minon (EPHE)
Analyse étymologique et sémantique des noms de personnes grecs antiques : dictionnaire électronique et imprimé (http://clas-lgpn4.classics.ox.ac.uk:8080/exist/apps/lgpn-ling)
Coordination : S. Minon (EPHE-PSL, IUF), R. Parker (Oxford U.), M. Egetmeyer, Cl. Le Feuvre (Sorbonne U., UMR8167).
En savoir plus
 

3. Épigraphie et institutions grecques

Plusieurs membres du programme préparent la constitution ou la continuation de recueils d’inscriptions grecques, soit topographiques, soit en lien avec des thèmes institutionnels et culturels :
➡︎ Lettres grecques inscrites sur plomb et sur tesson (Madalina Dana)
Le projet consiste à réaliser un corpus des lettres sur plomb et sur tesson du monde grec, avec texte, apparat critique, traduction et commentaire et bibliographie mise à jour. On compte jusqu’à présent 71 lettres. Le livre comportera deux parties : le corpus proprement dit, et une synthèse qui porte sur plusieurs aspects : les usages épistolaires, les pratiques commerciales et les aspects juridiques des échanges commerciaux, le degré d’alphabétisation (literacy) des négociants, relations que les Grecs établis à la « périphérie » entretenaient avec les populations locales.
➡︎ Arbitrages internationaux dans le monde grec (D. Rousset)
Le recueil des actes d’arbitrages entre États grecs a été publié de l’archaïsme à 197 av. J.-C. par L. Piccirilli (1973), puis A. Magnetto (1996). Il est désormais indispensable de couvrir la suite de l’histoire des cités grecques en recueillant tous les textes des deux siècles avant notre ère. Ce troisième et dernier volume de la série sera une œuvre en collaboration, associant Paris et Pise, sous la direction conjointe de D. Rousset et d’A. Magnetto.
➡︎ Les inscriptions antiques de Phocide et de Doride (D. Rousset)
Dans la série des Inscriptiones graecae publiée par l’Académie de Berlin, la Grèce Centrale constitue la pars I du volume IX. La première édition, due à W. Dittenberger et remontant à 1897, comptait pour la Doride et la Phocide 235 inscriptions. La deuxième édition, Inscriptiones Phocidis Doridisque, en cours de rédaction par D. Rousset et à publier en 2020 par la Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften, comptera quelque 840, dont quelques dizaines d’inscriptions encore inédites.
➡︎ Inscriptions de Béotie (Y. Kalliontzis)
Les dernières décennies ont apporté des renouvellements considérables dans notre connaissance de l’archéologie, de l’épigraphie et de l’histoire de la Béotie, sous la forme d’une multitude d’articles nombreux et dispersés. Parmi les nouvelles synthèses et instruments de recherche à jour que rendent à la fois possibles et indispensables ces progrès, figure le nouveau corpus des inscriptions de Béotie (10000 textes environ). Préparé par une équipe internationale dans le cadre des Inscriptiones graecae publiée par l’Académie de Berlin, il recevra la contribution d’Y. Kalliontzis, qui a dirigé l’ANR-DFG, Corpus de la Béotie centrale (https://www.efa.gr/index.php/fr/recherche/programmes-de-recherche/projet-anr-dfg) dont l’objet précis est le corpus de la cité de Thèbes et de sa région (Anthédon et Platées)
➡︎ Corpus des palmarès d’époque impériale (J.-Y. Strasser).
Les inventaires des victoires d’un champion (athlète, artiste, propriétaire de chevaux) constituent une source essentielle pour l’histoire du sport et des concours Comme la plupart des sources sur ces domaines essentiels de la civilisation gréco-romaine, ils n’ont jamais été rassemblés, et les Iscrizione agonistiche greche de L. Moretti (1953) ne comptaient qu’un choix d’une trentaine de textes datés entre Auguste et Gallien. Ce sont en fait plus de 250 textes de ce type qui sont parvenus jusqu’à nous. Le corpus dont la parution est prévue en 2020 donne des éditions nouvelles de tous ces textes, dont les plus importants ont déjà fait l’objet d’articles préliminaires.
➡︎ Inventaire des vainqueurs aux Pythia de Delphes (J.-Y. Strasser).
Des quatre principaux concours grecs de l’Antiquité, Olympia, Pythia, Isthmia et Nemea, les Pythia sont les seuls à ne pas encore avoir bénéficié d’une prosopographie de ses vainqueurs. Le recueil regroupera environ 350 individus, classés chronologiquement, connus par des sources de tous types, littéraires, papyrologiques, numismatiques et épigraphiques.
 
4. Les Thraces dans le monde gréco-romain (D. Dana)
Après l’Onomasticum Thracicum (publié en 2014) et ses suppléments (voir http://www.anhima.fr/spip.php?article1078), préparation d’une monographie intitulée Les Thraces dans l’Égypte hellénistique (papyrus, inscriptions, graffiti, sources littéraires), à partir d’une prosopographie qui permettra des études d’histoire sociale (critères d’identification ; origine et recrutement ; statut social et juridique ; stratégies matrimoniales et onomastiques ; identité et évolution dans une société multiculturelle) ; et d’une monographie sur Les Thraces dans le monde hellénistique : sur la présence des personnes d’origines thrace dans l’ensemble des royaumes hellénistiques et dans les cités du monde grec.

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII