Accueil  >  Recherche  >  Projet 2019-2023  >  Savoirs

Savoirs

responsable

Christian Jacob (EHESS)

participants

Aurélien Berra (U. Paris Nanterre, membre associé ANHIMA), Gregory Chambon (EHESS, ANHIMA), Pierre Vesperini (CNRS, ANHIMA)
 
Projet mené en collaboration avec le Centre Alexandre Koyré (UMR 8560), soutenu par le Labex HASTEC et par la DSI de l’Ehess

> Présentation

Enjeux, objectifs et fonctionnement

Différents financements du Ministère de la recherche et du CNRS ont permis, au début des années 2000, la construction d’un vaste projet intellectuel d’histoire des pratiques, des supports, des traditions de savoir, dans une perspective interdisciplinaire et comparatiste.
Qu’est-ce que le savoir ? Comment en vient-il à être socialement partagé, à être investi d’autorité, à faire tradition ? Comment les savoirs sont-ils construits, avec quels outils ? Comment sont-ils inscrits, sur quels supports ? Comment s’articulent les dimensions techniques, discursives, intellectuelles, sociales des pratiques savantes ?
Ce questionnement porte sur un arc temporel et culturel large : des tablettes d’argile mésopotamiennes aux big data d’aujourd’hui. Il relie les sciences, les humanités, les spiritualités, les arts et les techniques dans un même questionnement, qui traverse aussi les sociétés lettrées et orales, du Nord et du Sud, de l’Orient et de l’Occident.
S’appuyant sur un réseau international de chercheurs et sur des séries de séminaires, ateliers fermés et colloques, ce projet a donné lieu à plusieurs publications collectives et individuelles.
 
SAVOIRS constitue une étape nouvelle de ce projet et entend être un lieu d’expérimentation intellectuelle et éditoriale, avec une triple ambition :
– Refléter les développements les plus récents de la recherche dans le champ de l’histoire, de l’anthropologie et de la sociologie des savoirs, en privilégiant une dimension dynamique, exploratoire, et heuristique à l’exposé des savoirs déjà constitués.
– Permettre un travail collaboratif, notamment par l’articulation d’études de cas et de textes réflexifs (historiographiques, théoriques, méthodologiques) ;
– Inventer un dispositif numérique expérimental d’un type nouveau, qui soit à la fois un laboratoire, un lieu d’écriture (un scriptorium en ligne), une bibliothèque et un incubateur de projets éditoriaux (livres avec des éditeurs partenaires ou épi-revues).

Publications

C. Jacob, Des Mondes lettrés aux Lieux de savoir, Paris, Les Belles Lettres, 2018.

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII