Accueil  >  Recherche  >  Projet 2019-2023  >  Axe 3 : Identités, pratiques et représentations  >  GRECS

GRECS

Les Grecs, des Romains dans l’Empire : Culture et Société

responsable :

Sophie Lalanne (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

membres titulaires :

Maria Bats (Univ. Paris 1), Serge Bardet ( Univ. Evry), Emmanuelle Valette (Univ. de Paris)

membres associés, partenaires honoraires et correspondants :

Romain Brethes, Elias Koulakiotis, Ewen L. Bowie (Univ. d’Oxford), Mathilde Cambron-Goulet (Univ. du Québec), Anne-Marie Favreau (Univ. de Clermont-Ferrand), Eric Guerber (Univ. de Bretagne Sud), François Kirbihler (Univ. de Lorraine), Patrick Le Roux (Univ. Paris 13), Davilla Lebdiri (docteure Paris 1), Eric Perrin-Saminadayar (Univ. Montpellier III), Olivier Ventroux (Univ. de Bretagne Sud)

> Présentation

Le programme GRECS a été créé en 2010 dans le but d’élaborer une vision globale de la société et de la culture grecques dans les provinces orientales de l’Empire romain et de fédérer des chercheurs issus de milieux divers et souvent cloisonnés qui étudiaient à partir de sources de toutes natures (littéraires, épigraphiques, numismatiques, archéologiques) la participation des Grecs à l’histoire de l’Empire : historiens du monde grec et historiens du monde romain, philologues et spécialistes de la littérature de langue grecque et de langue latine, spécialistes de la basse époque hellénistique et de la fin de la République romaine, historiens du Haut et du Bas Empire, historiens des institutions, historiens des religions, spécialistes d’histoire culturelle, archéologues, etc.
La démarche consiste donc à étudier, à partir de cette diversité de points de vue, l’histoire sociale et culturelle du monde grec dans son appartenance à l’Empire, c’est-à-dire dans sa participation à l’élaboration d’une culture impériale mais aussi dans ses spécificités. La configuration originale du programme GRECS vise donc à permettre aux membres de l’UMR 8210 et aux chercheurs français et étrangers qui lui sont associés de traiter collectivement du thème des relations entre « Hellenism and Empire » déjà bien représenté au Royaume-Uni et aux États-Unis. Ce programme a donc vocation à rester transversal, pluridisciplinaire et international.
Les modalités de recherches sont variables et peuvent prendre la forme de journées d’études, d’ateliers ou de colloques.

> Projets

Événements scientifiques :

➢ « Non Graecos minus barbaros quam Romanos puto. Les Romains et les Grecs de leur temps de la prise de Tarente à l’édit de Caracalla (272 av. J.-C - 212 ap. J.-C.) » en collaboration avec Mathilde Simon (ENS), et avec la participation de Maria Bats (Paris 1). Un premier colloque se déroulera les 4 et 5 octobre 2019 à l’ENS de Paris sur les relations que les Romains entretenaient avec les Grecs de Rome, d’Italie et des provinces de l’empire, de la chute de Tarente en 272 av. J.-C. à la fin de la République. Dans un deuxième colloque, organisé en 2020 à ANHIMA (INHA, Paris), seront étudiées les évolutions apportées par la constitution, à partir du Principat d’Auguste, d’un empire universel, et ce jusqu’à l’édit de Caracalla en 212 ap. J.-C.
➢ Des journées d’études sur les Vie des Sophistes de Philostrate seront organisées en parallèle du travail collectif de traduction commentée des Vies des sophistes de Philostrate, en collaboration avec Anne-Marie Favreau (U. Clermont-Ferrand) et Jean-Luc Vix (U. Strasbourg), déjà partenaires des GRECS dans le cadre du projet « Passeurs de culture ».

Publications :

Femmes grecques de l’Orient romain, DHA Suppl.18, édité par S. Lalanne, à paraître en 2019.
– en cours d’édition : Passeurs de culture. Transmission et circulation des savoirs dans l’Empire gréco-romain, A.-M. Favreau, S. Lalanne et J.-L. Vix éd., Turnhout, Brepols.

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII