Accueil  >  Enseignement  >  Séminaires 2020-2021  >  GUILHEMBET Jean-Pierre, WYLER Stéphanie, Université de Paris

GUILHEMBET Jean-Pierre, WYLER Stéphanie, Université de Paris

Histoire et anthropologie des sociétés du monde romain

Séminaire de M1-M2
 
Le lundi de 14h à 16h
Salle Pierre-Jean Mariette, INHA
 
À partir du 21 septembre 2020
 
En M1, cet enseignement vise à donner une initiation aux méthodes de la recherche dans les domaines de l’histoire économique, sociale et culturelle du monde romain : étude des divers types de sources (historiques, littéraires, épigraphiques, archéologiques, iconographiques, numismatiques), notamment celles exploitées par les mastérant.es dans le cadre de leur mémoire ; histoire et historiographie de la discipline ; problématiques et questions nouvelles de la recherche.
En M2, on poursuit et approfondit la formation à la recherche donnée en Master 1, dans le double domaine des identités et altérités et de la culture matérielle des mondes romains dans leur diversité spatio-temporelle. L’accent porte particulièrement sur l’étude des sociétés et cultures urbaines et des pratiques religieuses, notamment à partir des gestes et des images, et sur l’histoire de l’archéologie et de sa place dans la ville. Le séminaire permet de compléter et d’approfondir la connaissance et l’interprétation de sources, ainsi que la réception de l’Antiquité romaine dans les sociétés contemporaines (cinéma, BD, littérature, théâtre…). Des séances sont consacrées à des sujets d’actualité scientifique : publications, colloques, soutenances de thèse ou d’HDR, découvertes archéologiques... Des visites d’exposition et des déplacements pédagogiques ponctuent les séances, en fonction de la thématique semestrielle. Une partie du séminaire est consacrée à la réflexion historiographique et épistémologique, sous la forme d’une discussion autour d’un ouvrage récent ou qui a soulevé une problématique spécifique de l’histoire du monde romain, a constitué une ouverture de cette dernière sur les sciences sociales ou l’archéologie, ou un jalon marquant dans la diffusion des connaissances.

La réflexion historiographique de cette année portera sur la notion d’erreur en histoire, en partant notamment de la lecture et de la discussion du dossier rassemblé dans la revue Anabases 11, 2010, (https://journals.openedition.org/anabases/743), en interrogeant les erreurs des historien.nes qui ont été mises au jour, commises ou rétractées lors de la dernière décennie.

On procèdera également à la lecture suivie, polythématique et participative d’une œuvre antique : cette année l’Apologie d’Apulée, dont le titre original était sans doute « (plaidoyer) pour soi-même, au sujet de la magie » et dont il existe des traductions faciles d’accès (éd. P. Valette / J. Pigeaud, Paris, Belles-Lettres, « Classiques en poche », 1re éd. 1998 ; http://remacle.org/bloodwolf/apulee/apologie.htm ou http://agoraclass.fltr.ucl.ac.be/concordances/apulee_apologia/lecture/default.htm = trad. V. Bétolaud, éd. 1862).

Des séances seront spécifiquement consacrées aux outils de la recherche et aux modalités de rédaction d’un mémoire (ou d’un article).

La validation de cet enseignement repose sur un exposé oral, appuyé sur un diaporama (ensuite déposé sur Moodle), présenté en séance.

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII