Accueil  >  Membres  >  Membres associés  >  MASSA Francesco

MASSA Francesco


Collaborateur scientifique (Projet "Ambizione" du Fonds National Suisse pour la recherche scientifique)
Université de Genève, Département des Sciences de l’Antiquité, Unité d’Histoire des religions
Membre associé de l’UMR 8210 AnHiMA
 
Mél. : Francesco.Massa[at]unige.ch
Page sur le site de l’Université de Genève : http://www.unige.ch/lettres/antic/unites/hr/enseignants/massa/.

> Thèmes de recherches

• Cohabitations et interactions religieuses entre « païens » et « chrétiens » (IIe-IVe siècles)
• Les cultes à mystères païens et chrétiens
• La construction du « paganisme » et d’une « histoire des religions chrétienne » au IVe siècle

> Parcours professionnel et formation

• 2015-2018 : Université de Genève (Projet "Ambizione" du Fonds National Suisse)
• 2013-2015 : Post-doc LabexMed, Aix-Marseille Université, UMR 7297 Textes et documents de la Méditerranée antique et médiévale (CPAF-TDMAM)
• 2012-2013 : Post-doc LabEx HASTEC, Paris, UMR 8584 Laboratoire d’études sur les monothéismes (LEM)
• 2011-2012 : Post-doc Université de Genève, Unité d’Histoire des Religions
• 2008-2011 : Doctorat en Histoire des Religions, co-tutelle EPHE/ANHIMA & Fondazione San Carlo, Modène.
• 2005-2007 : Master en Philologie et Littératures Classiques (Université de Pavie).
• 2001-2004 : Licence en Antiquités Classiques et Orientales (Université de Pavie).

> Projets de recherche en cours

➢ Coordination du projet de recherche "Des mystères grecs et romains aux mystères chrétiens ? Un nouveau regard sur les contacts religieux du monde impérial romain", Université de Genève.
➢ Coordination (avec N. Belayche) de l’axe "Les ‘cultes à mystères’ (mystèria, teletai, etc.) et leurs acteurs spécialisés" dans le cadre du projet « Chronologies des évolutions religieuses : formes religieuses, pratiques et agents cultuels (II siècle avant – Ier siècle de notre ère) (CHRONOS) » (2014-2018).

> Responsabilités éditoriales

➢ Membre de la direction d’Asdiwal. Revue genevoise d’anthropologie et d’histoire des religions
➢ Membre de la direction de Mythos. Rivista di storia delle religioni

> Bibliographie

(sélection)

Ouvrages :

Tra la vigna e la croce. Dioniso nei discorsi letterari e figurativi cristiani (II-IV s.), Stuttgart, Franz Steiner (Potsdamer Altertumswissenschaftliche Beiträge), 2014, 325 pages.

Co-éditeur :

Écrire dans les pratiques rituelles antiques : identités et autorités, N. Belayche et F. Massa (éds.), Revue de l’Histoire des Religions 230, 2 (2013), p. 153-295.

Les « mystères » : questionner une catégorie, N. Belayche et F. Massa (éds.), Mètis. Anthropologie des mondes grecs anciens NS 14 (2016), p. 5-132.

Puissances divines à l’épreuve du comparatisme : constructions, variations et réseaux relationnels, C. Bonnet, N. Belayche, M. Albert Llorca, A. Avdeef, F. Massa & I. Slobodzianek (éds.), Turnhout, Brepols (Bibliothèque de l’École des Hautes Études/Sciences religieuses, 175), 2017, 489 pages.

Les discours sur les religions dans l’Empire romain. Avant-propos, F. Massa (éd.), Revue de l’histoire des religions 234, 4 (2017), p. 587-591.

Articles :

– « Dioniso e Apollo dal teatro attico alla cultura imperiale : i tratti salienti di un complesso quadro documentario », Mythos. Rivista di Storia delle Religioni 1 n.s. (2006-2007), p. 77-92.
– « La promotion des Bacchantes d’Euripide chez les Pères de l’Église », Cahiers du Centre G. Glotz 21 (2010), p. 419-434.
– « Relire les émotions de Dionysos à l’époque impériale : de Plutarque aux chrétiens », Mythos. Rivista di Storia delle Religioni 4 n.s. (2010), p. 83-98.
– « In forma di serpente : incesti, mostri e diavoli nella condanna cristiana dei culti dionisiaci », dans N. Cusumano, V. Andò (éds.), Come bestie ? Forme e paradossi della violenza tra mondo antico e disagio contemporaneo, Caltanisetta-Roma, Sciascia, 2010, p. 235-256.
– « Tra adesione dionisiaca e conversione cristiana : Clemente di Alessandria e il Tiresia delle Baccanti di Euripide », Quaderni Urbinati di Cultura Classica 97, 1 (2011), p. 147-166.
– « The Meeting between Dionysus and the Christians in the Historiographical Debate of the XIX and XX Centuries », Historia Religionum 4 (2012), p. 159-182.
– « Dirigere, riformare, educare : pratiche femminili nella diffusione delle tradizioni dionisiache », Storia delle Donne, 8 (2012), p. 105-125.
– « Tra gli dèi dello Ione. Dioniso e il figlio di Apollo », Dioniso. Rivista di Studi sul Teatro Antico 2 (2012), p. 93-112.
– « Confrontare per distruggere : Firmico Materno e l’origine diabolica dei culti orientali », Studi e Materiali di Storia delle Religioni 79, 2 (2013), p. 493-509.
– (avec N. Belayche) « Écrire dans les pratiques rituelles de la Méditerranée antique. Identités et autorités. Avant-propos », Revue de l’Histoire des Religions 230, 2 (2013), p. 155-165.
– « Écrire pour Dionysos : la présence de textes écrits dans les rituels dionysiaques », Revue de l’Histoire des Religions 230, 2 (2013), p. 209-232.
– « La guerre des vérités entre IIe et IIIe siècles : stratégies chrétiennes de représentation de la fiction païenne », Pallas 91 (2013), p. 121-134.
– « L’accusation de ‘dionysisme’ : un paradigme de la condamnation et de l’exclusion religieuse à l’époque impériale », dans Ph. Borgeaud et al. (éds.), Le savoir des religions. Fragments d’historiographie religieuse, Lausanne, In Folio, 2014, p. 263-290.
– (avec A.-F. Jaccottet), « Rituels, transmission et savoirs partagé à Éphèse : des associations dionysiaques aux communautés chrétiennes », Kernos 27 (2014), p. 285-318.
– « Les théologies barbares chez Eusèbe de Césarée. Taxinomies et hiérarchies », dans S.H. Aufrère, F. Möri (éds.), Sagesses barbares. Échanges et réappropriation dans l’espace culturel gréco-romain, Genève, La Baconnière, 2016, p. 597-622.
– (avec N. Belayche) « Les mystères. Quelques balises introductives : lexique et historiographie », dans N. Belayche, F. Massa (éds.), Les « cultes à mystères » : retour sur une catégorie, Mètis NS 14 (2016), p. 7-19
– « La notion de ‘mystères’ au IIe siècle de notre ère : regards païens et Christian turn », dans N. Belayche, F. Massa (éds.), Les « cultes à mystères » : retour sur une catégorie, Mètis NS 14 (2016), p. 109-132.
– « Liber face à Dionysos : une assimilation sans écarts ? Koinè dionysiaque et pratiques rituelles romaines », dans C. Bonnet, V. Pirenne-Delforge, G. Pironti (éds.), Dieux des Grecs, dieux des Romains : panthéons en dialogue à travers l’histoire et l’historiographie, Roma, Institut Historique Belge de Rome, 2016, p. 117-129.
– « Luci e misteri a Costantinopoli. Concorrenze religiose nell’orazione XXXIX di Gregorio di Nazianzo », dans R. M. Parrinello (éd.), Storia del cristianesimo e storia delle religioni. Omaggio a Giovanni Filoramo, Humanitas 75, 5-6 (2017), p. 779-780.
– « Nommer et classer les religions aux IIe-IVe siècles : la taxinomie ‘paganisme, judaïsme, christianisme’ », Revue de l’histoire des religions 234, 4 (2017), p. 689-715.
– « Les discours sur les religions dans l’Empire romain. Avant-propos », Revue de l’histoire des religions 234, 4 (2017), p. 587-591.
– « Devotees of Serapis and Christ ? A Literary Representation of Religious Cohabitations in the 4th Century », dans L. Arcari (éd.), Beyond Conflicts. Cultural and Religious Cohabitations in Alexandria and in Egypt between the 1st and the 6th century, Tübingen, Mohr Siebeck, 2017, p. 213-229.
 

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII