Accueil  >  Publications  >  Publications récentes  >  CVA, France, 42. Musée du Louvre, fasc. 28

CVA, France, 42. Musée du Louvre, fasc. 28

CVA, France, 42. Musée du Louvre, fasc. 28
Marie-Christine Villanueva Puig
Union académique internationale, Paris, 2010

On le sait, découvertes, iconographie et textes s’accordent sur l’usage du lécythe comme
contenant des huiles parfumées, lié à la pratique du symposion ou encore à la toilette, mais
surtout à la tombe ; à cet égard, les récentes trouvailles liées à la construction du métro
d’Athènes ont encore mis en évidence cet usage au tournant des VIe et Ve siècles. Au Louvre,
l’histoire des lécythes se confond, dans ses grandes lignes, avec celle de l’ensemble de la
collection de céramique grecque du musée. Mis à part les vases provenant de la nécropole
d’Éléonte, entrés en 1922-1923 et dont nous connaissons précisément contexte et lieu de mise
au jour, force est de reconnaître que nous demeurons le plus souvent plongés dans l’ignorance
sur l’origine des vases réunis en ce volume. Quelques-uns proviennent, pour la première moitié
du XIXe siècle, des collections Durand et Tochon, et un assez grand nombre d’entre eux est issu
de la collection Campana acquise en 1861 ; ceux qui portent des numéros inférieurs à 10226
pourraient venir d’Italie, sans qu’il soit néanmoins possible d’indiquer un lieu précis de provenance,
tandis que, pour les numéros supérieurs à ce chiffre, Cerveteri constituerait une origine
très probable. Notons que pour les dons et acquisitions des XIXe et XXe siècles, nous disposons
de quelques provenances grecques (Athènes, Érétrie, la Béotie, Rhodes) ou encore siciliennes.

. Mentions légales   | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo Paris I Logo Paris VII