Accueil  >  Recherche  >  Identités, pratiques et représentations  >  Genre et politique : le laboratoire antique  >  Genre et politique : le laboratoire antique

Genre et politique : le laboratoire antique

> Présentation

Ce programme s’inscrit dans la continuité du programme « Logiques de genre dans les mondes grec et romain » du quadriennal 2010-2013 en ouvrant explicitement le champ vers les thématiques sociales et politiques liées à la question de la différence et de la domination (par la catégorisation et la hiérarchisation). Il prend comme point de départ des analyses menées dans le monde grec des époques archaïque et classique, considéré comme la matrice d’un imaginaire du genre qui se transforme dans la durée. Nos travaux sont en contact étroit avec l’ensemble de l’actualité de la recherche concernant cette « période » qui reste un espace privilégié pour notre investigation et notre réflexion sur la périodisation de l’histoire du genre. Dans une démarche consistant à historiciser les notions de sexe, d’identité et de sexualité dans l’Antiquité grecque et romaine, il s’agit de mettre au jour les pratiques antiques de différenciations sociales et d’examiner de quelle façon le genre (entendu ici comme la symbolisation du masculin et du féminin) intervient comme révélateur des divisions sociales et politiques. Cette approche relève d’une histoire sociale des relations et des représentations, elle conduit à travailler sur tous les types de documents.Il s’agit précisément d’examiner, et en se dégageant des a priori contemporains, la manière dont les Anciens (en tenant compte de la dispersion géographique et chronologique de leurs points de vue) traitaient - y compris en l’ignorant - ce que nous nommons la différence des sexes. Nous tentons ainsi de distinguer les identités sociales qui se créaient selon les sphères d’activités et de mesurer leur fluidité ou leur permanence (notamment en tenant compte des critères de statut social et d’âge) et de questionner l’idée commune selon laquelle les sociétés antiques étaient fondamentalement organisées autour de la division des sexes.
 
Le groupe de travail sur le genre s’est constitué en 2000-2001 au sein de l’équipe Phéacie (équipe d’accueil Paris 1 et Paris 7) fondée par Louise Bruit et Pauline Schmitt Pantel. Il poursuit ses activités au sein d’ANHIMA depuis janvier 2010, date de la création de l’UMR 8210. Il a réalisé trois séminaires internationaux en résidence à Épineuil (Yonne) : 2010, 2011, 2013.

> Publications

Problèmes du genre en Grèce ancienne, coordonné en collaboration avec Nathalie Ernoult, Paris, Publications de la Sorbonne, 2007 (traduction en grec : ΠΡΟΒΛΗΜΑΤΑ ΤΟΥ ΦΥΛΟΥ ΣΤΗΝ ΑΡΧΑΙΑ ΕΛΛΑΔΑ, Thessalonique, University studio Press, 2009).

Hommes et femmes dans l’Antiquité grecque et romaine, ouvrage dirigé en collaboration avec Sandra Boehringer, Paris, A. Colin, 2011.

Des femmes en action. L’individu et la fonction en Grèce ancienne, Mètis hors-série 2013, ouvrage collectif dirigé en collaboration avec Sandra Boehringer, Paris-Athènes, éd. de l’EHESS et éd. Daedalus, 2013.

> Participants

Membres ANHIMA (y compris doctorants)

Philippe Akar, Jean-Noël Allard (doct. Paris 1), Marie Augier (post-doc IEC 2014-2015), Vincent Azoulay (Pr, Paris-Est Marne la Vallée), Serge Bardet (MC, Paris-Est Evry Val d’Essonne), Jean-Baptiste Bonnard (MC, Univ. de Caen), Louise Bruit (Pr émérite, Paris 7), Claude Calame (Dr., EHESS), Hélène Castelli, Jean-Christophe Couvenhes (MC, Paris IV), Sébastien Dalmon (Paris 7), Madalina Dana (MC, Paris 1), Aurélie Damet (MC, Paris 1), Nathalie Ernoult (Paris 7), Florence Gherchanoc (MC, Paris 7),Romain Guicharrousse, Paulin Ismard (MC, Paris 1), Irène Kyriacou (doct. EHESS), Sophie Lalanne (MC, Paris 1), Bernard Legras (Pr, Paris 1), Letticia Leite, François Lissarrague (Dr, EHESS), Philippe Moreau (Pr émérite, Paris-Est Créteil Val-de-Marne), Marella Nappi, Pauline Schmitt Pantel (Pr émérite, Paris 1), Violaine Sebillotte (Pr, Paris 1), Anastasia Serghidou, Nicolas Siron, Marie-Laure Sronek, Anne-Emmanuelle Veisse (MC, Paris 1), Andreas Wittenburg

Autres (y compris doctorants)

Adeline Aam (doct. Strasbourg), Catherine Baroin (MC, Rouen), Lydie Bodiou (MC, Poitiers), Sandra Boehringer (MC, Strasbourg, UMR 7044), Ida Brancaccio (doct. Naples), Romain Brethes (Lycée Janson-de-Sailly, Paris), Marine Bretin Chabrol (MC, Lyon 3), Luc Brisson (CNRS), Anna Chiaese (doct. Naples), Véronique Dasen (Pr, Fribourg, Suisse), Lillian Doherty (Pr, Maryland, USA), Valeria Gavrylenko (Académie Mohyla de Kiev, Ukraine), Adeline Grand-Clément (MC, Toulouse II), Elke Hartmann (MC, Humboldt, Allemagne), Ana Iriarte (Pr, Vais Vasco, Espagne), Annie Larivée (Pr, Carleton, Canada), Laurie Laufer (MC HDR, Paris 7), Olivier Mariaud (MC, Grenoble), Rostom Mesli (Michigan, États-Unis), Silvia Milanezi (Pr, Paris-Est Créteil Val-de-Marne), Claudia Montepaone (MC, Federico II, Naples), Annalisa Paradiso (MC, Basilicata, Italie), Pascal Payen (Pr, Toulouse II), Alice Pechriggl (Pr, Klagenfurt, Autriche), Letizia Pelozi (doct. Naples), Sandra Pere-Nogues (MC, Toulouse II), Maxime Pierre (Paris 7), Gabriella Pironti (Chercheure, Federico II, Naples), Olivier Renaut (Paris Ouest), Nicolas Richer (Pr, ENS, Lyon)

Partenaires institutionnels

Atelier Genre Condorcet : http://www.campus-condorcet.fr/campus-condorcet/La-politique-scientifique/Les-ateliers-Condorcet/p-398-Genre.htm

CNRS, GIS Genre : http://www.mshparisnord.fr/gis-institut-genre/

Efigies : http://www.efigies.org/index.php?option=com_content&task=view&id=106&Itemid=32

EUGESTA : http://eugesta.recherche.univ-lille3.fr/

IEC : http://www.institutemilieduchatelet.org/

MNEMOSYNE : http://www.mnemosyne.asso.fr/

RING : http://www2.univ-paris8.fr/RING/

> Activités 2014

­­­– Vendredi 17 janvier 2014, salle Mariette, INHA :
“Archéologies du mariage”, journée d’études organisée par E. Scheid Tissinier, avec les communications de Brigitte LION (Lille 3), Evelyne SCHEID-TISSINIER (UP13), Guillaume DUCOEUR (UStrasbourg), Sabone ARMANI (UP13), Sylvie JOYE (UReims). → programme

– Vendredi 17 janvier 2014, MIE :
“C’est la fête !”, séance EFiGiES Antiquité animée par S. Boehringer, avec la participation de Andrew LEAR (NYU) et Aude Chatelard (UStrasbourg) → programme

– Vendredi 4 avril 2014, Université de Toulouse
“Laisser son nom. Femmes et actes de mémoire dans l’Antiquité”, journée d’études organisée par Adeline Grand-Clément et Sandra Péré-Noguès. Avec Natacha Baboulène, Sandra Boehringer, Agnès Fine, Romain Guicharrousse, Claire Jacqmin, Claudine Leduc, Annalisa Paradiso, Jean-Marie Pailler, Violaine Sebillotte, Sandya Sistac → programme

– Samedi 12 avril 2014, salle Demargne, INHA :
“Femmes, Hommes, quelle différence ?” séance croisée avec EFiGiES Antiquité. Présentations de Zoé Pauvert (Ecole du Louvre) et Anne-Gabrièle Wersinger (Univ. Reims) → programme

– Samedi 17 mai 2014 :
“La Voix du genre, autour du livre de Maud Gleason, Mascarades masculines. Genre, corps et voix dans l’Antiquité gréco-romaine", Epel (1995) 2013, salle Benjamin, INHA, journée d’études organisée par Sandra Boehringer et Claude Calame. Présentation de Jean Allouch, Jean-Noël Allard, Danielle Arnoux, Véronique Dasen, Michel Briand et Adeline Adam → programme

– Vendredi 17 octobre 2014 :
Atelier de travail EURYKLEIA (matinée en salle Mariette), journée d’études : “Genre et généalogie en Grèce ancienne. Autour du Catalogue des femmes”, avec Kirk Ormand, USA, salle Vasari, INHA → programme

– Samedi 11 avril 2015 :
Journée d’études « Foucault, la sexualité, l’Antiquité : 30 ans après », journée organisée en partenariat avec Archimède (UMR 7044), le Centre Michel Foucault, l’Ecole lacanienne de psychanalyse et Efigies-Antiquité..

> Action en cours

Réalisation d’une base de données en ligne, EURYKLEIA, concernant les femmes grecques nommées des VIIIe-IIIe siècles (voir le carnet de recherche EURYKLEIA).
Ces femmes ou plutôt, personnages de femmes, seront saisies dans les logiques propres à chacun des contextes discursifs à notre disposition. L’objectif est de mettre à la disposition des chercheurs et chercheuses une base de données qui soit la plus exhaustive possible afin de disposer d’un outil permettant de discuter la question de la norme et de l’exceptionnel en matière de nomination et d’intervention des femmes (ou de représentations de leurs interventions) dans l’espace social. La base permettra de réunir le matériau pour une analyse statistique fiable, compte tenu des documents actuellement recensés. Du point de vue scientifique, l’intérêt sera de mesurer la manière dont le sexe (féminin) du personnage cité intervient – s’il intervient – soit pour expliquer soit pour modifier sa fonction, son action sociale, le regard porté sur lui. On cherchera également à établir une histoire du regard porté sur les personnages de femmes grâce à une généalogie de leurs perceptions, antiques dans un premier temps, modernes ensuite. Financement obtenu par la commission recherche de Paris 1 au titre de la Politique Scientifique (2014 et 2015).

> Perspectives

Juin 2016 : Séminaire des Treilles. Préparation d’un ouvrage collectif à partir du projet EURYKLEIA. Financement obtenu auprès de la Fondation Schlumberger.

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII