Accueil  >  Enseignement  >  RIVIÈRE Yann

RIVIÈRE Yann

Pouvoir, droit et société dans l’Antiquité romaine

M1-M2
 
L’exclusion de la cité : procédure criminelle, formes du bannissement et rites d’expiation dans la Rome antique
 
Le lundi de 13h à 15h
EHESS, salle Alphonse -Dupront
10, rue Monsieur-le-Prince 75006 Paris
 
À partir du 7 novembre 2011
 
Le séminaire abordera cette année les procédures et les modalités de la juridiction criminelle des tribuns de la plèbe durant l’époque républicaine (Ve siècle-Ier siècle av. J.-C.). L’approche de ce dossier technique constitue en effet la condition nécessaire pour saisir la définition et les limites de la désignation de l’homo sacer ou cette « nudité du droit » visant le banni et rompant les liens de protection et d’accueil (hospitalitas) offerts au citoyen ou à l’étranger. Cette désignation du sacer qui ne repose que sur un petit corpus de textes anciens s’est offerte à l’époque moderne à une exégèse considérable fondée sur l’invention d’une notion, absente des sources antiques, à savoir la « sacerté ». C’est également dans le cadre de la compétence criminelle des tribuns qu’il faut envisager la signification de la consécration des biens (consecratio bonorum). Cette opération rituelle est distincte de la « confiscation » (publication bonorum) et n’entretient pas nécessairement avec cette dernière un rapport d’antériorité qui permettrait d’asseoir le principe absolu d’une « laïcisation » du droit au cours de la période considérée. Le sort qui fut réservé à la maison de Cicéron en 58 av. J.-C. est distinct de la loi prononçant son exil et la confiscation de ses biens, la même année. Parallèlement à ce dossier seront également abordés les rites d’expiation (la deportatio en mer, en particulier) par lesquels la cité se débarrasse de la souillure provoquée par l’apparition d’un monstre en son sein.

. Mentions légales   | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo Paris I Logo Paris VII