Accueil  >  Recherche  >  (2010-2014) Religions et sociétés  >  Création poétique, traditions narratives et pratiques cultuelles en Grèce (...)  >  Présentation

Création poétique, traditions narratives et pratiques cultuelles en Grèce ancienne

Présentation


Sous le titre "Création poétique et iconographique, traditions narratives, pratiques cultuelles et univers de croyance en Grèce ancienne et ailleurs", le projet de recherche s’insère dans le LABEX HASTEC "Histoire et d’anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances".
 

Les mythes en général et les mythes grecs en particulier n’ont d’existence que dans les différentes formes poétiques et iconographiques qui les actualisent pour des circonstances sociales et cultuelles singulières. Dès lors, la question anthropologique traditionnelle des relations complexes entre mythe, rite et croyance ne peut être abordée que par le biais des formes de discours et de représentation qui les communiquent à un public. Conçues dès l’Antiquité comme les produits de techniques artisanales, ces formes confèrent aux récits que nous plaçons sous l’étiquette du "mythe" une dimension pragmatique qui les insère avec efficacité dans un régime et un univers de croyance particulier : constitution de savoirs institués, par différents moyens de communication d’ordre poétique, en mémoires collectives.

À l’exemple de différentes formes de poésie, de prose et d’iconographie au long de l’histoire de la culture grecque et en éventuelle comparaison différentielle avec d’autres cultures traditionnelles, il s’agira d’explorer les logiques qui articulent les manifestations verbales et imagées avec les manifestations gestuelles et cultuelles, dans un unique processus symbolique de savoir collectif, de mémoire culturelle et de croyance religieuse dynamique : question non seulement de syntaxe, mais surtout de sémantique, et finalement de pragmatique. En régime polythéiste, ces récits, poétiques et historiques, sont souvent associés à des fondations de culte et des rituels auxquels ils servent d’aition ; ils légitiment ainsi une histoire héroïque et des instituions politiques. Par les techniques intellectuelles de poètes considérés comme des sophoi, par le biais de différentes formes de mémoire poétique (figurées et discursives), par la pragmatique de formes esthétiques qui les constituent en univers de croyance, les mythes définissent donc des identités politiques et culturelles ainsi que des pratiques rituelles amenées à changer suivant la conjoncture historique.

. Mentions légales   | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo Paris I Logo Paris VII