Accueil  >  Recherche  >  (2010-2014) Corpus, constitutions des savoirs  >  L’Afrique du nord antique, histoire et historiographie, identité et (...)  >  Séminaire "Histoire et Archéologie de l’Afrique du Nord (HAAN)"

L’Afrique du nord antique, histoire et historiographie, identité et représentation

Séminaire "Histoire et Archéologie de l’Afrique du Nord (HAAN)"


Ce programme est associé au programme Fonds Poinssot : Histoire de l’archéologie française en Afrique du Nord (ANHIMA-INHA)

Responsables

∗ Meriem Sebaï (Université Paris I Panthéon-Sorbonne)
∗ Hédi Dridi (Université de Neuchâtel)
∗ Sophie Saint-Amans (Musée du Louvre)

Participants

∗ Virginie Bridoux (AOROC)
∗ Alessia Mistretta (Université de Palerme)

Présentation

Le séminaire Histoire et Archéologie de l’Afrique du Nord (HAAN) est organisé par trois partenaires institutionnels : l’UMR 8210, l’INHA et l’Université de Neuchâtel. Espace de travail et de réflexion fondé sur le Maghreb antique il se déploie sur trois axes complémentaires : historiographie, actualités de la recherche archéologique dans les pays du Maghreb et Inventaire des lieux de culte de la Tunisie.
 
1er axe : Historiographie de l’Afrique du nord
La création de ce séminaire s’inscrit dans un contexte scientifique particulier : celui de la mise à disposition du public scientifique, au sein de la bibliothèque Gernet-Glotz, de la bibliothèque Poinssot 3000 ouvrages, une trentaine de périodiques pour la plupart complets, un millier environ de tirés-à-part – et de l’inventaire des Archives Poinssot, par INHA. Ces fonds complémentaires et ceux de l’INHA constituent un environnement documentaire de premier plan pour les recherches sur l’Afrique du nord antique mais également sur l’historiographie et la constitution de la science africaniste en France. Ce volet du séminaire est consacré à la perception des époques punique et romaine par les explorateurs du XIXe et du XXe siècle.
 
2e axe : Actualités de la recherche archéologique en Afrique du nord
Depuis 2010 le séminaire accueille des équipes européennes et maghrébines engagées au Maroc, en Algérie, en Tunisie et en Libye. Ces séances ont pour objectif la présentation des recherches récentes et généralement inédites à un public de spécialistes et d’étudiants, elles offrent l’occasion de soumettre à la discussion, réflexions, hypothèses et résultats provisoires sur des thématiques variées, comme l’architecture et l’urbanisme (Lepcis Magna, Sabratha, Cyrène), les transferts culturels (Kouass, Rhira), l’épigraphie municipale (Gori), l’insertion d’un site dans un territoire (Kouass, Rhira, Erythron), l’artisanat (Banasa), la vie religieuse (Thuburbo Maius, Erythron).
 
3e axe : Inventaire des lieux de culte
Le projet d’inventaire des lieux de culte de la Tunisie antique se situe dans le prolongement du projet Fana Templa Delubra dirigé par John Scheid. Cet inventaire a pour objectif de constituer un outil de travail permettant d’englober l’ensemble d’une documentation éparpillée pour aboutir à une vision synthétique des systèmes religieux de l’Afrique antique sur la longue durée, de l’époque préromaine à l’époque tardive. Cet inventaire se constitue actuellement à partir des dossiers disponibles dans les archives et dans la bibliothèque Poinssot et se nourrit des recherches archéologiques en cours au Maghreb. La fourchette chronologique envisagée pour l’Afrique, du VIIIe siècle av. J.-C. au VIIe siècle ap. J.-C., donne lieu à des questionnements dépassant le simple cadre d’une province romaine et permet de s’interroger sur les problèmes de définition d’un lieu de culte, sur son identification ainsi que sur son implantation topographique dans la longue durée. Ce volet est l’objet d’une collaboration informelle en cours d’institutionnalisation avec l’Unité de recherche d’histoire économique et sociale de l’Université de Tunis et l’Université de Neuchâtel.

Publications

Voir les résumés des interventions des « Journées sur l’archéologie du Maroc et de la Libye ».
→ Projet éditorial d’une série de séminaires consacrés à l’historiographie de l’Afrique antique. Une relecture de l’historiographie européenne dans ce domaine a permis d’opérer un retour épistémologique sur l’instrumentalisation des modèles antiques qui ont prévalu durant les premières décennies de l’histoire coloniale européenne (« Écrire l’Antiquité. Expérience d’Afrique et d’ailleurs », préfacé par John Scheid, coédité par H. Dridi, S. Saint-Amans et M. Sebaï, est en cours de publication).

Projets réalisés

> Programme 2009-2010

- 5 décembre 2009 : Les archives des musées parisiens
Antonella MEZZOLANI (Pesaro, Italie) « Les objets et les collections puniques dans les musées parisiens »
- 13 février 2010 : Les archives et la bibliothèque poinssot : l’heritage scientifique d’une dynastie d’africanistes
Rosine ADDA (ANHIMA), « Constitution et traitement de la bibliothèque Poinssot. Méthodes, problèmes, perspectives »
Monique DONDIN-PAYRE (ANHIMA), « La composition de la bibliothèque Poinssot : au-delà de l’Antiquité »
Sophie SAINT-AMANS (INHA), « Les archives Poinssot à la bibliothèque de l’INHA »
Fanny LAMBERT (INHA), « Les archives de Ch. Tissot, collaborateur de J. Poinssot »
- 20 mars 2010 : Kouass (Maroc) : premières campagnes de fouilles
Virginie BRIDOUX (EFR), « Nouvelles recherches archéologiques à Kouass (Asilah, Maroc) »
- 3 avril 2010 : Historiographie et archives
Sarah REY (Collège de France), « Les élèves de l’École Française de Rome en Afrique du Nord (v. 1880-1960) »
- 7 mai 2010 : lieux de culte de la Tunisie antique
Nabil KALLALA (INP, Tunis), « Recherches récentes sur le capitole d’Althiburos (Médeïna, Tunisie) »
Hédi DRIDI (Université de Neuchâtel), « Carthage punique : recherches de topographie religieuse à travers le fonds Poinssot »
Sophie SAINT-AMANS (INHA), Mériem Sebaï (ANHIMA -Paris I), « L’apport de la bibliothèque et des archives Poinssot à l’inventaire des lieux de culte de la Tunisie antique. L’exemple de Thuburbo Maius »
 
> Programme 2011
- 12 novembre 2011 : Nouveautés épigraphiques en Tunisie
Hamden BEN ROMDANE (INP-Tunis) : « Une dédicace du temple de Jupiter provenant de la Ciuitas Goritana. »
Meriem SEBAI (Paris 1) : « La vie religieuse à Gori. »
- 5 novembre 2011 : Archéologie du Maroc antique
Eliane LENOIR (AOROC) : « Aperçu des thèmes de recherche récents sur le Maroc antique. »
Mohamed KBIRI-ALAOUI (INSAP, Rabat), Abdelfattah ICHKHAKH (Conservateur, Inspection des monuments historiques et des sites, Essaouira), Laurent CALLEGARIN (Université de Pau) :« Le site de Rirha (Sidi Slimane) à l’époque préromaine (VIIe a.C.-Ier s. p.C.). »
Rachid ARHARBI (Conservateur des sites archéologiques de Banasa et Thamusida) et Eliane LENOIR : « Les potiers de Banasa d’après les fouilles du quartier sud-ouest. »
Mohamed KBIRI-ALAOUI (INSAP RABAT), Virginie BRIDOUX (AOROC), Hédi DRIDI (Université de Neuchâtel), Nathalie ANDRE (AOROC) : « Les fouilles de la mission franco-marocaine à Kouass. »
 
> Programme 2012
- 23 mars 2012 : Recherches actuelles en Libye : Tripolitaine et Cyrénaïque
H. DRIDI et M. SEBAÏ : Introduction et présentation des invités
Ginette DI VITA-EVRARD, (CNRS-AOROC) et Khaled MARMOURI (Université de Paris I) : Les Flaviens et la (future) Tripolitaine
Corinne SANDOZ (Université de Lausanne) : « Recherches passées et nouvelles à Lepcis Magna »
Alessia MISTRETTA (Université de Palerme) : « Nouveaux aspects du syncrétisme religieux à Sabratha »
Nicola BONACASA (Université de Palerme) : « Il “Gran Tempio” di Cirene : restauro, anastilosi e culti sulla collina di Zeus. »
Vincent MICHEL (Université de Poitiers, Co-directeur de la Mission archéologique française en Libye) : « Nouvelles recherches en Cyrénaïque : le cas d’Erythron »

. Mentions légales   | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo Paris I Logo Paris VII