Accueil  >  Manifestations  >  Colloques  >  "Moses I. Finley (1912-1986) et sa réception en France"

"Moses I. Finley (1912-1986) et sa réception en France"

Journée d’étude internationale

Organisée par François HARTOG (EHESS), Pauline SCHMITT PANTEL (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Alain SCHNAPP (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
 
Samedi 15 décembre 2012 de 9h à 19h
Salle Benjamin, INHA
 
Programme :
Matinée : 9h : accueil
Présidence : Hinnerk Bruhns (CNRS)
9h15 : Claude Mossé (ANHIMA) : « Moses Finley et les historiens français de l’antiquité »
10h : Evelyne Scheid (Université Paris 13) : « Le monde d’Ulysse et sa réception »
10h30 : Paulin Ismard (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) :
« Moses Finley, Pierre Vidal-Naquet et la question des statuts serviles »
11h : Discussion
11h45 : Christophe Pébarthe (Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3) : « L’économie antique en version française »
12h15 : Cecilia D’Ercole (EHESS) : « Moses Finley et la colonisation grecque »
12 h45 : Discussion
 
Après-midi : Présidence : Riccardo di Donato (Université de Pise)
14h30 : André Tchernia (EHESS) : « Finley et l’archéologie »
15h : Bernard Manin (EHESS) : « Démocratie antique et démocratie moderne : le point de vue du politologue »
15h30 : Didier Pralon (Université d’Aix-Marseille) : « Démocratie antique et démocratie moderne : le point de vue du philologue »
16h : Discussion
16h45 : Daniel P. Tompkins (Temple University) : « From the American Archives : the Formation of Moses Finley, 1932-1955 »
17h30 : Discussion générale
 
M. I. Finley (1912-1986) a été l’un des historiens de l’antiquité les plus
influents du xxe siècle. Sa vie et son œuvre présentent des aspects paradoxaux. S’il s’est distingué comme historien de l’antiquité, sa première formation était celle d’un sociologue et d’un juriste. Comme beaucoup de savants de sa génération, il a dû émigrer, mais il l’a fait en sens inverse de la plupart de ses contemporains : des États-Unis vers l’Europe. Ses engagements politiques l’ont, en effet, conduit à être expulsé de Rutgers University en 1952 et à trouver refuge en Grande-Bretagne, pays dont il devint citoyen en 1962. Il ne retourna aux États-Unis qu’en 1979, à l’occasion d’une tournée de conférences, notamment à Rutgers qui lui rendit hommage.
L’œuvre de Finley couvre pratiquement tous les champs de l’histoire
ancienne dans sa longue durée : histoire économique, politique, sociale. Sparte comme Athènes, la Grèce comme Rome. Les deux livres qui l’ont rendu célèbre, Le monde d’Ulysse et L’économie antique, ont été traduits, commentés, critiqués aussi dans la plupart des universités et des centres de recherche, en Europe comme aux États-Unis.
En France, grâce à Claude Mossé, Édouard Will, Jean-Pierre Vernant et
Pierre Vidal-Naquet, il a été tôt traduit et connu. Ses visites à Aix-en-Provence comme à Paris ont eu un profond impact. Depuis l’article de Vidal-Naquet, « Économie et société en Grèce ancienne, l’œuvre de Moses I. Finley », publié en 1965, et la parution chez Maspero de Le monde d’Ulysse, en 1969, ses livres ont toujours été traduits rapidement. En 1973, il avait dirigé un volume collectif, Les problèmes de la terre en Grèce ancienne, qui marquaient l’aboutissement d’une série d’enquêtes lancées par le Centre de recherches comparées sur les sociétés anciennes, alors dirigé par Vernant.
La journée d’étude que nous proposons vise à explorer les liens si particuliers que Finley a tressés avec plusieurs historiens et archéologues
français et à revenir sur l’influence que ses prises de position théorique et ses
interprétations ont exercé et exercent encore, notamment, dans les domaines de la sociologie et de l’économie du monde antique. En réunissant des chercheurs d’âges et d’horizons divers, cette rencontre voudrait aussi aider à mieux cerner, à partir de la trajectoire de Moses Finley, la question toujours à reprendre, de la confrontation entre monde ancien et monde contemporain.
 
Télécharger le dépliant

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII