Accueil  >  Publications  >  Publications récentes  >  Groupes et associations dans les cités grecques

Groupes et associations dans les cités grecques

(IIIe s. av. J.-C.-IIe s. apr. J.-C.)
Groupes et associations dans les cités grecques
Pierre Frölich et Patrice Hamon (éd.)
Librairie Droz, Hautes études du monde gréco-romain 49, 2012

Les cités grecques de l’époque hellénistique et impériale sont des communautés politiques vivantes, comme le reconnaissent aujourd’hui la plupart des historiens. Chacune d’entre elles constitue aussi une petite société, avec ses clivages statutaires, ses pratiques collectives, ses réseaux et ses tensions internes. Depuis une vingtaine d’années, la recherche a profondément renouvelé les perspectives sur ce monde des poleis, en faisant toutefois la part belle aux institutions politiques plutôt qu’à l’histoire sociale. Le présent ouvrage, issu d’une table ronde, se concentre sur un phénomène apparemment caractéristique de la période considérée  : la floraison des divers groupes et associations qui composent, découpent et structurent les sociétés civiques. Il s’efforce de multiplier les angles de vue sur le fait associatif en mettant en parallèle les groupes du gymnase et les associations cultuelles ou professionnelles, dans les grandes aussi bien que dans les petites ou moyennes cités de Vieille Grèce et d’Asie Mineure. Les différents auteurs tentent en particulier d’analyser comment l’identité de chaque individu, quel que soit son statut, se construit ou s’enrichit par l’appartenance à un ou plusieurs groupes. L’enjeu est également de mieux comprendre les mutations lentes qui s’opèrent dans les communautés civiques du monde grec entre la basse époque hellénistique et le Haut Empire.

Sommaire :

﹣Pierre Fröhlich & Patrice Hamon, « Introduction. Histoire sociale et phénomène associatif dans les cités grecques d’époque hellénistique et impériale »
 
Première partie : TYPES ET PRATIQUES
﹣ Riet van Bremen, « Neoi in Hellenistic cities : age class, institution, association ? »
﹣ Pierre Fröhlich, « Les groupes du gymnase d’Iasos et les presbytéroi dans les cités à l’époque hellénistique »
﹣ Léopold Migeotte, « Les souscriptions dans les associations privées »
﹣ Anne-Valérie Pont, « Les groupes de voisinage dans les villes d’Asie Mineure occidentale à l’époque impériale »
 
Deuxième partie : ÉTUDES DE CAS
﹣ Éric Perrin-Saminadayar, « Stratégies collectives, familiales et individuelles en oeuvre au sein de l’éphébie attique  : l’instrumentalisation d’une institution publique (IIIe s. av. J.-C.-IIe s. apr. J.-C.) »
﹣ Paulin Ismard, Les génè athéniens de la basse époque hellénistique  : naissance d’une aristocratie ? »
﹣ Stéphanie Maillot, « Les associations à Cos »
﹣ Marie-Françoise Baslez, « Les associations à Délos  : depuis les débuts de l’Indépendance (fin du IVe siècle) à la période de la colonie athénienne (milieu du IIe siècle) »
﹣ Thibaut Boulay, « Les «  groupes de référence  » au sein du corps civique de Téos »
﹣ Madalina Dana & Dan Dana, « L’intégration des indigènes dans les structures civiques de deux cités du Pont Gauche à l’époque impériale « 
Léopold Migeotte, « Conclusion »

Mentions légales  | Contact | ©ANHIMA 2010 | Se connecter  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII