Loading...

LGPN-Ling

⇢ Nouveau site de recherche en ligne <https://lgpn-ling.huma-num.fr> ouvert en février 2023, complémentaire du dictionnaire imprimé Lexonyme (vol. 1, A-E, à paraître aussi en 2023).
⇢ En interconnexion avec les deux sites du Lexicon of Greek Personal Names d'Oxford:

⇢ An English version is available on LGPN website

Responsable

Sophie Minon (EPHE-PSL Paris, IUF)

Collaborateurs ANHIMA

Gérard Genevrois (EPHE), Mathilde Garré (EPHE)

Participants extérieurs

Jean-Claude Chuat (EPHE), E. Nieto Izquierdo (U. Toulouse II, équipe PLG-Érasme, ERC MAP), Florian Réveilhac (Philipps-Universität Marburg/Humboldt) et Dan Dana (CNRS, HISOMA)

Comité scientifique

S. Minon (EPHE), R. Parker (émérite Oxford, LGPN), L. Dubois (émérite EPHE), C. Dobias-Lalou (émérite U. de Bourgogne), J. Curbera (Inscriptiones Graecae, Académie de Berlin), J.-L. Fournet (Collège de France), Cl. Le Feuvre (Sorbonne Université), M. Egetmeyer (Sorbonne Université), N. Rousseau (Sorbonne Université) et A. Alonso Déniz (CNRS, HISOMA)

Présentation

LGPN-Ling a été conçu pour doter le Lexicon of Greek Personal Names d’Oxford (bientôt 9 volumes: environ 400 000 individus, avec environ 40 000 noms différents, portés de l'archaïsme à l'époque byzantine, et dans l'ensemble du bassin méditerranéen) de sa contre-partie linguistique: des liens permettent donc de passer commodément de LGPN-Ling aux deux interfaces de recherche de ce dictionnaire, LGPN Name Search, et de là, à LGPN Search Database. ll s’agit de procurer un enrichissement étymologique et sémantique à cette Search Database, c’est-à-dire d’offrir l’élucidation du sens des noms de personnes grecs antiques qui y sont répertoriés (environ 36 000 noms grecs ou hybrides différents, variantes incluses; les autres noms du LGPN étant, certes, écrits en alphabet grec, mais d'origines linguistiques autres) à partir des différentes sources (littéraires et lexicographiques, épigraphiques et papyrologiques) : celles-ci nous renseignent en effet à la fois sur le lexique grec dans toute son étendue et sa diversité, et sur les réalités culturelles locales telles que reflétées notamment par les autres catégories d'onomastiques (toponymie, noms de rivières, noms de montagnes, théonymes avec leurs épiclèses, noms de fêtes qui en dérivent, noms de mois et héronymes), dont chaque élément, avec ses propres dénotation et connotations, variables suivant les lieux et les périodes, a servi de bases de formation aux anthroponymes.
Pour chaque nom du Lexicon of Personal Names d'Oxford analysé, donné sous sa forme grecque et translittéré, sont fournies, de gauche à droite, les informations suivantes: nombre d’occurrences, genre, dialecte(s) ou langues (noms bilingues), période d’attestation, éventuel préfixe, radicaux ou bases lexicales (ou anthroponymiques), suffixes, nature grammaticale et fonction syntaxique des bases (formant syntagme dans les noms composés, y compris abrégés), sémantisme des préfixe et base(s), rapport au lexique (dénotation) et interprétation onomastique (connotations culturelles), avec la bibliographie (voir https://lgpn-ling.huma-num.fr/analysis.html). Il arrive qu’un même nom donne lieu à plusieurs analyses, soit qu’il ait été ambi- voire tri-valent sémantiquement, aux yeux des anciens eux-mêmes, soit que l’état actuel des sources et de nos connaissances ne nous permette pas de trancher entre différentes hypothèses.
Les utilisateurs du site pourront accéder aux informations par recherche simple (aire géo-dialectale ou structure bilingue ; base ; suffixe ; signification ; lexème ou autre type de nom propre associé) ou complexe (combinaison de plusieurs éléments du même type, comme les suffixes -ιδ-+-ιος, ou de types différents, comme base+dialecte, base+suffixe ou base+fonction ou base+fonction+classification entre: noms simples, noms composés avec leurs dérivés et possibles raccourcissements ou troncations) : voir https://lgpn-ling.huma-num.fr/howto.html.
Développement et maintenance du site sont assurés par la société Exist-Solutions (sous la responsabilité de Magdalena Turska) et Gérald Foliot de l'I.R. Huma-Num nous a fait bénéficier de son expertise pour stocker nos données depuis 2016, et à présent héberger le site.

Publications

• Un premier volume d'actes du colloque coorganisé par S. Minon à Lyon, en 2015, pour lancer le projet LGPN-Ling avec L. Dubois et Cl. Le Feuvre, La Suffixation des anthroponymes grecs antiques, édité par A. Alonso Déniz, L. Dubois, Cl. Le Feuvre et S. Minon, est paru en décembre 2017 dans la collection des Hautes Etudes du monde gréco-romain, chez Droz (792 p.).
• Le premier volume (A-E) du dictionnaire imprimé, destiné à remplacer l’ouvrage aujourd'hui dépassé de Friedrich Bechtel, Die Historischen Personennamen des griechischen bis zur Kaiserzeit (1917), est à paraître en 2023, sous le titre: Lexonyme. Dictionnaire étymologique et sémantique des anthroponymes grecs antiques.
• Un article de présentation de l'interface de recherche a été donné par S. Minon dans le Bulletin de la société de linguistique de Paris 115, 2020, p. 235-297. Une riche introduction au volume 1 de Lexonyme le complète.
• Une Prosopographie et onomastique des Épidauriens sera publiée par E. Nieto Izquierdo dans la collection des Hautes études du monde gréco-romain en 2024, avec un riche chapitre sur la formation des anthroponymes.
• On renverra aussi à son article sur « Les femmes et la transmission des noms en Grèce ancienne », dans la revue Mètis 18, 2020, p. 39-54. https://doi.org/10.4000/books.editionsehess.29822
• Pour les autres études spécifiques produites dans le cadre de notre projet, sur des noms de personnes en particulier ou sur des séries, on se reportera aux bibliographies, visibles notamment sur academia.edu, de Florian Réveilhac, Enrique Nieto Izquierdo et Sophie Minon ainsi qu'aux résumés de conférences de Dialectologie grecque dans les livraisons annuelles de l'Annuaire de la section des Sciences historiques et philologiques de l'École pratique des Hautes Études (https://journals.openedition.org/ashp/1934 etc.), où d'autres études de cas sont publiées, de façon plus synthétique.

Un travail en cours

• Des conférences de présentation du projet ont été données (Lyon, Lausanne, Londres, Oxford, Paris, Bordeaux), d’autres sont prévues en 2023 (Paris, Berkeley, sur l'invitation de N. Papazarkadas) pour le lancement de l'interface de recherche, et des conférenciers ont été invités dans le cadre de la conférence de "Dialectologie et Onomastique grecques" animée par S. Minon à l’EPHE, en Sorbonne, pour traiter d’onomastique anthroponymique en grec et dans d’autres langues antiques (Dan Dana, Florian Réveilhac).
• Des séances de travail ont lieu dans le cadre de ce même séminaire, dédiées à l’analyse linguistique et à l’étude sémantique des noms de personne grecs antiques, certaines consacrées aux noms interlinguistiques ou hybrides comme il s’en rencontre en nombre dans les zones de contacts, en particulier aux marges du monde grec (Mer Noire, Thrace Asie Mineure, Chypre, Syrie, Égypte, Cyrénaïque, Sicile, Illyrie, Grande Grèce, Italie et autres colonies de l’Occident).
• Florian Réveilhac a organisé avec Rostyslav Oreshko à Paris en 2022 un colloque sur ce sujet, intitulé : «Déplacements, migrations et contacts culturels en Méditerranée orientale au miroir de l’anthroponymie», dont les actes prendront place dans une collection de l'Ecole pratique des Hautes études.
• Les années à venir vont être consacrées à la révision sur le site, parallèlement à la préparation du volume 2 de Lexonyme, des noms de personnes dont les bases commencent par les lettres (Z-Ξ). Matilde Garré collaborera à la révision des aspects morphologiques de la formation des noms de personnes, notamment de leur suffixation.
• La mise à jour annuelle du corpus des noms attestés épigraphiquement se poursuivra, grâce au dépouillement notamment des volumes annuels du Supplementum Epigraphicum Graecum.

Perspectives

• Le site LGPN-Ling pourrait à l'avenir s'enrichir encore, en incluant les noms de personnes inscrits en alphabet grec, mais d'autres langues (langues anatoliennes, notamment; noms portés par des Thraces, réunis sous forme imprimée dans l'Onomasticon Thracicum publié par Dan Dana à Athènes, en 2014, et annuellement supplémenté en ligne : voir ici
• Le livre qui fait toujours référence pour les noms d'Anatolie, celui de L. Zgusta, Kleinasiatische Personennamen, Prague, 1964, gagnerait en effet à être refait, lui aussi, comme le projette l'un des collaborateurs de LGPN-Ling, Florian Réveilhac. De telles extensions apportées à LGPN-Ling permettraient à l'avenir que chaque nom répertorié dans le Lexicon of Personal Names d'Oxford puisse être relié à son interprétation linguistique, qu'il soit grec ou d'une autre origine linguistique.

Top