Loading...
Sophie HULOT

Sophie
HULOT

Maîtresse de conférences en histoire romaine,
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Domaines de recherche

  • Histoire de la Rome antique (République et Principat)
  • Histoire militaire, politique, culturelle et sociale.
  • Interactions sociales au sein de l’armée romaine
  • Vie politique sur le domaine guerrier à Rome.Violences de guerre
  • Interdisciplinarité : anthropologie, archéologie, sociologie.

Participation à des programmes de recherche

・ANR PARABAINO : Massacres, violences extrêmes et transgression en temps de guerre (Antiquité grecque et romaine), CRHIA, CERHiC, et CReAAH, Université de Nantes, Université de Reims, Université Le Mans.
・Groupe interdisciplinaire de recherche sur la guerre : « Guerres, Espaces, Représentations », Université Bordeaux Montaigne, Université de Bordeaux, Sciences Po Bordeaux.


Parcours professionnel

・Depuis 2022 : Maîtresse de conférences en histoire romaine, U. Paris 1 Panthéon-Sorbonne
・2021-2022 : Professeure agrégée d'histoire, Académie de Strasbourg
・2019 : Doctorat en histoire romaine (Université Bordeaux-Montaigne) : La violence de guerre dans le monde romain (fin du IIIe s. av. J.-C.- fin du Ier s. ap. J. C.), sous la direction de F. Cadiou (U. Bordeaux Montaigne) et J.-P. Guilhembet (U. Paris-Cité). La thèse a reçu le prix de la SoPHAU 2020.
・2009-2014 : Élève normalienne à l’École Normale Supérieure de Lyon


Enseignement et concours

・2019-2021 : ATER, Histoire romaine, Aix-Marseille Université
・2017-2019 : ATER (temps partiel), Histoire romaine, U. Bordeaux Montaigne
・2014-2017 : Doctorante contractuelle avec monitorat, Histoire ancienne, U. Bordeaux Montaigne
・2012 : Agrégation d’Histoire


Opérations archéologiques

Cinq participations à des fouilles archéologiques programmées (11 semaines en cumulé) :
・Cascia, Italie, 2010. Direction : Fr. Diosono ( F. Coarelli, P. Braconi).
・Nemi, Italie : 2013, 2014, 2015. Direction : Fr. Diosono ( F. Coarelli, P. Braconi).
・La Roche Saint-Secret Béconne, France : 2016. Direction : St. Schmid.


Bibliographie

Articles

1. « Les femmes dans les violences de guerre du monde romain (IIIe siècle avant J.-C.-Ier siècle après J.-C.) », Dossier I : Femmes, violences et guerres dans le monde gréco-romain, HIMA : revue internationale d'histoire militaire ancienne en ligne 11, 2022, p. 103-117. halshs-03859508
2. « Coût humain des guerres et mémoire romaine des désastres (deuxième guerre punique- fin du Ier s. ap. J.-C.) », Pallas 110, 2019, p. 267-288. DOI : 10.4000/pallas.17729.
3. « Blessures de guerre », dans L. Bodiou, V. Mehl (dir.), Dictionnaire du corps dans l’Antiquité, PUR, Rennes, 2019, p. 98-102.
4. « La violence guerrière des Romains (218 av. J.-C.- 73 ap. J.-C.) : discours et méthode », Annales de Janua (en ligne) 7. URL
5. « César génocidaire ? Le massacre des Usipètes et des Tenctères (55 av. J.-C.) », Revue des études anciennes 120, 1, 2018, p. 73-100. URL
6. « Ne nudarent corpora : le corps du soldat romain exposé à la violence de guerre (de la deuxième guerre punique aux Flaviens) », Annales de Janua (en ligne) 6. URL

Comptes-rendus

1. « Mass Violence in Roman Warfare », compte rendu de : G. Baker, Spare No One. Mass Violence in Roman Warfare, Rowman and Littlefield, Lanham, Boulder, New York-London, 2021, in : The Classical Review, 2021. DOI:10.1017/S0009840X21002225.
2. C. Husquin, L'intégrité du corps en question : perceptions et représentations de l'atteinte physique dans la Rome antique, PUR, Rennes, 2020, in : Histoire, médecine et santé 18, 2021, p. 155-157. DOI : 10.4000/hms.3534.
3. « Roman Warfare », compte rendu de : A. D. Lee, Warfare in the Roman World, Cambridge UP, Cambridge, 2020, in : The Classical Review 71-2, 2021, p. 282 284. DOI : 10.1017/S0009840X21000780.
4. S. Rey, Les Larmes de Rome. Le pouvoir de pleurer dans l’Antiquité, Anamosa, Paris, 2017, in : Revue des études anciennes 120-1, 2018, p. 255-258.
5. « À propos de La violence guerrière. De l’Antiquité au Moyen Âge », compte rendu de la journée d’étude : «La violence guerrière : de l’Antiquité au Moyen Âge, organisée par l’association JANUA, Université de Poitiers, Poitiers, 26 avril 2018», Actualités des études anciennes en ligne, juillet 2018. URL : https://reainfo.hypotheses.org/11742.
6. L. Fezzi, Il rimpianto di Roma. Res publica, libertà «neoromane» e Benjamin Constant, agli inizi del terzo millennio, Florence, 2012, in : L’Antiquité classique 83, 2014, p. 609-611.


Communications

– « Les mécaniques de la prise de parole des soldats de Rome (218-51 a.C.) », Colloque : 8ème congrès international sur l’armée romaine : La parole est aux militaires. Commander, dialoguer, désobéir dans l’armée romaine, organisé par : D. Dana, P. Faure, S. Hulot, C. Wolff, Université Lyon 3, Lyon, 20-22 octobre 2022.
– avec M. Engerbeaud : « Arausio, une des pires défaites de l’histoire romaine ? », Colloque : La Bataille d’Arausio (105 av. J.-C.), une histoire européenne, organisé par L. Buffat, A. Deyber, M. Engerbeaud, N. Ginoux, Y. Le Bohec, St. Millière, B. Petit, Orange, 20-22 septembre 2022.
– « Reconstituer la « killing zone » des batailles romaines. Relectures rétrospectives à partir de quelques exemples julio-claudiens », Colloque : Neronia XI, Le soldat romain de Marc Antoine à Néron, XIe congrès international de la SIEN, Liège Université, Liège, 16 octobre 2021.
– « Les femmes dans les violences de guerre : quelques réflexions sur les difficultés d'identification et d'interprétation des faits dans le monde romain (IIIème s.av. J.-C-Ier s. ap. J.-C). », Journée d’études : Femmes, violences et guerres dans le monde gréco-romain (dans le cadre du projet ANR PARABAINO), organisée par A. Allély, Université du Maine, Le Mans, 27 mai 2021.
– « La défection de Nole n’aura pas lieu : le revirement de Lucius Bantius et son interprétation (216 avant J.-C.) », Journée d’étude : Livrer sa patrie à l’ennemi dans l’Antiquité : complots, trahisons, châtiments, organisée par M. Engerbeaud et R. Millot, Aix-Marseille Université, Aix-en-Provence, 16 avril 2021.
– « Changer de stratégie : le révélateur d’une « crise » plus complexe ? Le cas des atermoiements stratégiques des années 217-216 a.C. », Colloque : La République face aux crises traumatiques : résilience et recompositions au temps des guerres hannibalique et civiles (218-202 / 49-30 av. J.-C.), 2019-2023. Atelier 2 : Adaptations militaires et renouvellements diplomatiques, organisé par M. Bats, J.‑Cl. Lacam, R. Laignoux, Paris (en distanciel), 9 janvier 2021.
– « Valeurs des cicatrices de guerre et honneur aristocratique romain : des liaisons dangereuses », Colloque : Blessures aristocratiques (I) : du corps à l’honneur, organisé par C. Husquin et C. Landrea, Université Bretagne Sud, Lorient, 19-20 septembre 2019.
– « La violence guerrière des Romains (218 av. J.-C.- 73 ap. J.-C.) : discours et méthode », Journée jeunes chercheurs JANUA : La violence guerrière : de l’Antiquité au Moyen-Âge, organisé par l’association JANUA, Université de Poitiers, Poitiers, 26 avril 2018.
– « Ne nudarent corpora : le corps du soldat romain exposé à la violence de guerre (de la deuxième guerre punique aux Flaviens) », Journée jeunes chercheurs JANUA : La corporalité antique et médiévale, Université de Poitiers, 13 avril 2017.
– « Le souvenir du coût humain des guerres romaines : du deuil privé à la mémoire publique des désastres militaires (deuxième guerre punique – Ier s. ap. J.-C.) », Journée d’études : La mémoire des désastres de l’Antiquité romaine : analyse des traditions documentaires et perspectives de recherche, Université d’Aix-Marseille, 7 avril 2017.
– « Une flaque de sang glissante, mention insolite d’Appien », Journée des doctorants de la FSAB, Université Bordeaux Montaigne, 14 avril 2016.
– « Les opérations de Caton en péninsule Ibérique en 195 a.C. : une campagne? », Journée d’études sur la nouvelle histoire militaire, Ecole Normale Supérieure de Lyon, 16 mai 2011.

Vulgarisation

– « Les soldats romains face à la violence de guerre », Unipop Histiore, Pessac, 07 février 2022.

Top