Loading...

Histoire et anthropologie des savoirs : un objet-frontière pour les sciences sociales

Chloé RAGAZOLLI, EHESS
Christian JACOB, EHESS-CNRS
Filippo RONCONI, EHESS-Césor

Séminaire de M1-M2-Doctorat

Bimensuel (2e/4e/5e), le jeudi de 16h30 à 18h30
Salle 2.14 - Humathèque, Campus Condorcet

Depuis plusieurs années, les savoirs constituent un nouveau champ de recherche, traversant les domaines des techniques, des sciences, des arts et des spiritualités. Cette perspective permet de renouveler les questionnements des disciplines dites « d’érudition », en déplaçant l’accent des contenus conceptuels ou discursifs vers l’ensemble des pratiques qui les ont produits et mis en circulation, dans le temps et l’espace de sociétés particulières. Cette approche éclaire notamment le statut des acteurs, dans leur diversité sociale et leurs rapports aux institutions qui structurent leurs mondes, mais aussi les gestes et savoir-faire du corps, de la voix, de la pensée, ainsi que tous les supports et instruments mobilisés dans ces opérations comme les lieux architecturaux et autres où elles prennent place. Elle reprend aussi, à nouveaux frais, les mécanismes de transmission et de diffusion des savoirs,dans la synchronie comme sur la longue durée, avec leurs seuils de ruptures et de reconfigurations, en s’attachant ici encore aux acteurs, aux pratiques, aux dispositifs matériels qui permettent leur mobilité.

Ce séminaire à trois voix est porté par des spécialistes de cultures anciennes, l’Égypte, la Grèce et le Moyen Âge byzantin, désireux de soumettre leurs objets aux problématiques et aux méthodes des sciences sociales qui prennent en compte la question de savoirs, dans leurs multiples dimensions.
A visée interdisciplinaire et comparatiste, ce séminaire articulera études de cas représentatives, lecture et discussion de différents travaux théoriques et historiographiques, ouverture de pistes de recherche et de réflexion nouvelles.

Top