Home  >  Pubblicazioni  >  Pubblicazioni recenti  >  Thalassotopies

Thalassotopies

La mer vue de la terre, la terre vue de la mer dans l’antiquité égéenne
Thalassotopies
Tatiana Theodoropoulou (éd.)
Paris, Cahiers "Mondes anciens" 14 [en ligne], 2021

La mer est un élément omniprésent dans le paysage méditerranéen, partagé entre des montagnes et des plaines, des côtes et des îles. La mer Égée constitue un cas caractéristique du monde méditerranéen : 72 % de la péninsule grecque et des îles égéennes se trouvent au voisinage direct de la mer ou à une distance inférieure à 25 km. Cette particularité géographique a souvent été mise en avant afin de prononcer le caractère maritime des civilisations qui se sont développées dans le pourtour égéen. Or, si le paysage égéen est marqué par son aspect marin, il est aussi habituel de constater que le domaine des hommes reste la terre. Si la mer n’est jamais trop loin, elle reste un territoire non accessible aux humains, et qui nécessite des aptitudes cognitives pour le maîtriser. Diviniser la mer et tourner le dos à la mer coexistent depuis la préhistoire, et ces deux aspects contradictoires sont bien exprimés dans les registres archéologique, textuel ou ethnographique égéen.
 
Ce numéro des Cahiers « Mondes anciens » aspire à interroger les différentes perceptions – visuelles, cognitives ou imaginaires – du paysage marin par les civilisations protohistoriques et historiques, à décrypter le mode opératoire d’une vie maritime au-delà de la causalité géographique ou encore de la dichotomie mer/terre ou mer/homme. Les présentes contributions proposent une relecture intégrée des écosystèmes marins et des sociétés égéennes, un anthropo-écosystème dans lequel les deux constituants s’entremêlent et se fusionnent. Les contributions issues de ce numéro ont été présentées lors de la journée d’études "Thalassotopies". La mer vue de la terre, la terre vue de la mer dans l’Antiquité qui a eu lieu à Paris en avril 2017, avec le soutien de l’Institut d’études avancées de Paris et d’ArScAn (UMR 7041).
 

Tables des matières :

Tatiana Theodoropoulou
«Thalassotopies. La mer vue de la terre, la terre vue de la mer dans l’Antiquité»
Thalassotopia: Land-Based Views of the Sea, Sea-Based Views of the Land in Antiquity
Giorgos Vavouranakis et Despina Catapoti
“Le dur ne dure pas, seul dure le doux”. Rethinking Dominant Perceptions of the “Maritime” in Early Bronze Age Aegean Archaeology
Repenser les perceptions dominantes du « maritime » dans l’archéologie égéenne du début de l’âge du bronze
Maia Pomadère
«Malia n’est “pas un port” ? Bilan des ressources et des usages de la côte maliote à la période minoenne»
Malia was not a Port? A Review of Resources and Uses of the Maliot Coast during the Minoan Period
Jan Paul Crielaard
“Making Sense of the Seascape. Elements of Cognitive Mapping in the Ancient Greek Literary Tradition”
Donner un sens au paysage maritime. Éléments de cartographie cognitive dans la tradition littéraire de la Grèce antique
Samuel Verdan et Camille Semenzato
«Plongées et visions en mer grecque»
The Greek Sea: Dives and Visions
François de Polignac
«Mondes en suspens. Poséidon et le basculement des îles vers l’histoire»
Unsettled Worlds. Poseidon and the Swift of Islands towards History

informazioni legali  | contatto | ©ANHIMA 2010 | Il login  |
Logo CNRS Logo EHESS Logo EPHE Logo PSL Logo Paris I Logo Paris VII